PARTAGER
2
sur 5

Devant la recrudescence des sorties ludiques comblant les envies de téléspectateurs « sportifs » frustrés de ne pas intervenir sur le déroulement de leur sports préférés, Victory Boxing 2 compte bien mettre un uppercut dans la fourmilière des simulations sportives. Autant le dire tout de suite, JVC à bien du cran mais malheureusement pas le punch nécessaire pour mettre KO la concurrence. En fait, le principal avantage de Victory Boxing 2 est d’être sorti avant son adversaire hors catégorie : K.O Kings, édité par EA Sports. Jake la Motta, Marvin Hagler, Mohamed Ali, etc. Ce dernier proposera en effet pas moins de 38 boxeurs ! Ajoutez à cela le fait que l’éditeur à fort judicieusement pensé à s’entourer de vrai pros comme Mills Lane (arbitre bien connu des fanas de boxe) pour développer le soft, encore en préparation, et vous comprendrez que JVC à du mourron à se faire.
Reste que ces deux titres ne jouent pas dans la même cour. Très nettement orienté arcade, VB 2 pourrait bien attirer les aficionados de combats défouloirs. Malgré le mode entraînement proposé (non testé sur cette version), le soft ne peut décemment pas prétendre être une simulation sportive. Votre amas de muscle préféré ne bénéficie en effet que d’une panoplie standard de coups, ma foi fort peu variés : uppercuts, feintes, garde haute et basse et deux attaques : visage et ventre. Bien sûr, le bonhomme peut également tricoter des jambes comme seuls savent le faire les boxeurs passés maîtres dans l’art de la feinte. Hum… un peu mal dégrossi quand même. Ne vous attendez pas à développer des stratégies de combat évoluées. Même les spectateurs en voix off ne semblent pas y croire vraiment quand ils vous encouragent… A deux, à la limite, on se défoule bien… pendant que la pizza chauffe ! Tout seul, à moins que ce ne soit l’unique jeu disponible dans votre ludothèque, vous pourriez bien avoir mal à la mâchoire… à force de vous la décrocher en baillant….
Côté technique, JVC s’en sort honorablement, mais là encore, pas de quoi vous laisser ébahi… 3D correcte, mais peu de variations dans les angles caméra. Peut-être la motion capture aurait-elle pu trouver une autre application que celle dédiée au générique ? Les personnages sont un peu balourds, malgré un bon jeu de jambes. Ils répondent assez bien aux commandes, peu nombreuses ceci dit… Enfin, sachez qu’on peut visionner son match en fin de partie, en tournant autour du ring. Mais la pizza doit être chaude là, non ?