PARTAGER

Des ténèbres, de la guerre et du gore. Le podium de notre top ten 2015 a des airs de bilan d’actualité. Pure coïncidence ou rapprochement glissant, Bloodborne, Metal Gear Solid V et Hotline Miami 2 sont, quoiqu’il en soit, des jeux d’auteurs. Des jeux qui ne lâchent rien, que ce soit sur leurs ambitions ludiques et stylistiques, ou sur leur capacité à plier les unes sur les autres des références au sein de trois objets pops à la composition démente. 

Et c’est peut-être tout ce qui compte : assumer un parti pris qui sorte le jeu vidéo de sa zone de confort. Que ce soit pour une suite ou non, l’essentiel des titres qui nous auront occupé cette année sont tous une proposition. Côté innovation indé, plutôt que le très hypé Undertale (pinacle du nombrilisme geek), on préférera se souvenir de SOMA (passionnante fiction immersive sur le crépuscule de l’humanité et les abysses du monde vivant), de The Beginer’s guide (étonnante expérience métaphysique sur la création), ou encore de Her Story, fascinant jeu d’enquête rappelant que toute image filmée peut devenir interactive (merci Hitchcock). 

Côté conquête de l’espace, rien ne nous aura plus fasciné que l’univers littéraire de The Witcher 3 (même s’il fait encore débat ici), celui, exsangue, mécanique mais sublime du mal aimé Mad Max, ou encore les quartiers vivants de Yakuza 5, nouveau chef-d’oeuvre d’un jeu vidéo ancré comme aucun autre dans une culture locale réelle. 

Car si on aura pas oublié de se mettre sur la tronche à plusieurs avec l’imprévisible Rocket League, le génial Splatoon et l’increvable Destiny, c’est souvent quand le jeu vidéo toque, sans détour, à la porte de la réalité qu’il devient le plus intriguant. Pour preuve : Life is Strange, jeu inégal au dénouement raté mais qui, pour la première fois peut-être, utilise le jeu vidéo comme tremplin vers une conscience collective. Plus encore que Gone Home dont il s’inspire, jamais un jeu n’a autant affirmé sa volonté de bâtir un désir d’appartenance à un même monde que ses personnages, une forme de connivence qui renvoie la fiction à notre quotidien et plus largement une culture commune. Quelque chose de la cinéphilie ou du rock passe dans Life is Strange, c’est naïf, parfois maladroit, mais très beau aussi. C’est surtout l’une des meilleures voies possibles pour le futur d’un jeu vidéo tourné vers le monde.

Top 10 de la rédaction

1. Bloodborne (From Software)

1_Bloodborne2. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Kojima Prod)

2_The-Phantom-Pain3. Hotline Miami 2 (Dennaton)

3_Hotline_Miami

4. SOMA (Frictional Games)

4_SOMA

5. The Witcher 3 (CD Projekt)

5_The_Witcher

6. Life is Strange (DONTNOD)

6_Life_is_Strange

7. The Beginner’s Guide (Davey Wreden)

7_Beginers_Guide

8. Yakuza 5 (Sega)

8_Yakuza_5

9. Mad Max (Avalanche Studios)

Mad Max_20150906221709

10. Rocket League (Psyonix)

10_Rocket_League

Bonus tracks :

Her Story

Bonus_1_Her_StorySplatoon

Bonus_2_Splatoon

Destiny : Le Roi des Corrompus

Bonus_3_Destiny


Top 5 rédacteurs :

Jérôme Dittmar

  1. Bloodborne (From Software)
  2. Yakuza 5 (Sega)
  3. Mad Max (Avalanche Studios)
  4. Life is Strange (DONTNOD)
  5. The Evil Within : The Assignment / The Consequence (Tango Gameworks)

Yann François

  1. Bloodborne (From Software)
  2. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Kojima Prod)
  3. The Witcher 3 (CD Projekt)
  4. Hotline Miami 2 (Dennaton)
  5. Destiny : Le Roi des Corrompus (Bungie)

Cyril Lener

  1. Hotline Miami 2  (Dennaton)
  2. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Kojima Prod)
  3. Bloodborne (From Software)
  4. SOMA (Frictional Games)
  5. Pac Man 256 (Bandai Namco)

Victor Moisan

  1. SOMA (Frictional Games)
  2. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Kojima Prod)
  3. Bloodborne (From Software)
  4. Final Fantasy XIV : Heavensward (Square Enix)
  5. Persona 4 Dancing All Night (Atlus)

Nicolas Turcev

  1. The Beginner’s Guide (Davey Wreden)
  2. Life is Strange (DONTNOD)
  3. Rocket League (Psyonix)
  4. Tales From the Borderlands (TellTale Games)
  5. Tengami (Nyamyam)

Matthieu Santelli

  1. Bloodborne (From Software)
  2. Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (Kojima Prod)
  3. The Witcher 3 (CD Project)
  4. Titan Souls (Acid Nerve)
  5. Batman Arkham Knight (Rocksteady)
  • J’approuve tellement Bloodborne en première position.

  • Totalement d’accord avec ce TOP 10, Bloodborne est un Chef d’œuvre du Jeux vidéo. Il est viscéralement dément !.

  • Totalement d’accord avec ce TOP 10, Bloodborne est un Chef d’œuvre du Jeux vidéo. Il est viscéralement dément !.

  • R.Z.

    Faudrait finir par vous payer un WiiU à la rédac’, m’est avis que Mad Max (et peut être même quelques autres) aurait facilement sauté si quelqu’un avait (vraiment) joué à Splatoon, Xenoblade CX ou même Mario Maker …

  • Matt

    Ce top m’a fait decouvrir Bloodborne et Hotline Miami 2. Merci!