PARTAGER
1
sur 5

Surprise : un nouveau doom-like ! Vous incarnez Sanjuro, brillant commandant des forces de sécurité de l’UCA (United corporate authority) dont la perte de trois proches au cours d’un terrible combat a bien failli mettre salement fin à la carrière militaire. Alors qu’il se morfond suite à cet échec cuisant, l’amiral Akkaraju lui donne une dernière chance de servir la juste cause : soit l’extermination de « The Fallen », un puissant groupe de terroristes. Sanjuro, Akkaraju, Shogo… ambiance manga, comme nous l’indique clairement l’intro du jeu et cette étonnante chanson-variété typiquement japonaise.
La mission consiste ici à supprimer le leader rebelle de la faction terroriste connu sous le nom de Gabriel. Voilà pour l’histoire, navrante vous en conviendrez… Après avoir choisi l’Armure mobile de combat (AMC), sorte de panoplie Goldorak, qui vous sied le mieux (chacune d’entre elles ayant ses avantages et ses inconvénients : une armure robuste et puissante est lourde et donc vous ralentit, une armure légère vous offre rapidité et précision mais ne brille pas par sa solidité…), le tout se résume à un shoot simpliste et plutôt mal fichu : la mission est excessivement linéaire, expliquée et énoncée au coup par coup par votre interlocuteur principal, la fille de l’amiral, Kathryn, devenue également votre petite amie. Quant aux ennemis, plantés ici et là, ils ne brillent hélas pas par leur intelligence et leur sagacité. Du coup, pour mener à bien cette mission, la meilleure stratégie consiste à faire la brute et à shooter bêtement sur tout ce qui s’agite à l’écran. Notons que de temps à autres, Sanjuro s’échappe de son AMC pour poursuivre le combat. C’est là toute l’originalité de Shogo. Sur papier uniquement puisque dans la pratique, cette option ne change absolument rien au jeu… Il faut souligner enfin quelques erreurs d’affichage : des textures disparaissent puis réapparaissent assez curieusement. La confusion est parfois totale dans les scènes d’action les plus explosives…
En clair, faites donc l’impasse sur ce mauvais doom-like. Surtout en ce moment (Half Life…) !