PARTAGER
1
sur 5

Drôle de jeu que ce Hedz ! Au premier essai, admettons qu’il puisse séduire les adeptes du micro, car le dernier rejeton d’Hasbro -autrefois spécialiste du jouet, du jeu de société (Monopoly…) et autres puzzles- a tout l’air d’un produit console. Pour preuves, tous ces décors flashy et autres personnages cartoonesques. Soit, ça nous change du filon « auto-moto racing simulation », un peu trop exploité en ce moment… Seulement voilà, Hedz devint vite fatiguant, car totalement dépourvu d’intérêt.
Les Hedz (pour Head extreme destruction zone) ont ceci de particulier qu’ils décapitent les stars humaines pour, avec leurs têtes -mystérieusement transformées en masques-, s’adonner à un sport de combat très prisé par chez eux. En enfilant une tête, l’extra-terrestre bénéficie des pouvoirs de son ex-propriétaire… Imaginez donc ce que peuvent être les pouvoirs de Marylin Monroe, Richard Bronson, Peter Fonda ou Eric Cantona… honnêtement, dans la pratique, j’ai pas tout saisi ! Pour limiter la casse, les autorités hedziennes ont délimité une zone spécifique, Nappa Flux, dédiée à la pratique de ce sport hautement périlleux. Bref, on fume méchamment chez Hasbro !
En shootant les adversaires, on récupère des masques que l’on pourra s’offrir avec l’argent récupéré sur le terrain. Certains obstacles requièrent les compétences d’une personnalité en particulier, à vous de trouver laquelle. Pour les plus courageux, il s’agit de passer d’un terrain de jeu à un autre (20 niveaux) pour finir vainqueur avec la plus belle collection de têtes possible. Vous n’irez pas jusque là, impossible !
Un bon point tout de même pour le joli poster présent dans la boîte. Pfff…