PARTAGER
2
sur 5

Le premier Die hard trilogy avait reçu un excellent accueil de la part du public, notamment grâce au bouche à oreille. Il faut croire que le mode original et particulièrement gore des poursuites en voiture a plu, surtout les séquences de nettoyage du sang des victimes par les essuie-glace. Fox Interactive nous propose aujourd’hui la suite relativement attendue par les fans qu’on imagine toujours autant assoiffés d’hémoglobine. Mais qu’on ne se réjouisse pas trop vite car, bien que le jeu soit toujours intéressant, il n’en est pas moins laid et plutôt bâclé dans sa réalisation.

Ici l’action se passe à Las Vegas. Les concepteurs ont pu s’en donner à cœur joie pour inventer toutes sortes d’endroits originaux, sans avoir nécessairement à tenir compte des différentes scènes des films dont le jeu s’inspire puisqu’il n’y a quasiment plus aucun lien entre les longs métrages et l' »adaptation » vidéoludique. Le joueur a toujours le choix entre les trois modes « arcade » déjà présents dans le premier opus : shooting gun, courses-poursuites avec différents véhicules et aventure/action en vue isométrique dans la peau de John Mc Clane. A noter que les développeurs ont également ajouté un mode « ciné » (chez nous on l’appelle « story ») combinant les trois modes. Le scénar, qu’on découvre au fil des stages et des cinématiques, tient à peu près la route.

Curieusement, dans cette suite, une option permet de désactiver l’option gore -une coutume dorénavant puisqu’il est vrai que c’est le cas dans la plupart des jeux, un tant soit peu, violents ou particulièrement démonstratifs sortis récemment. Rappelons que dans Die hard trilogy premier du nom le sang était très présent et qu’il a certainement contribué en grande partie à l’engouement des joueurs…

Le principe du « trois jeux en un » est une bonne idée que les développeurs ont bien fait de reprendre. Hélas, les attentes du public méritaient un petit effort supplémentaire car la réalisation est limite, les bugs trop nombreux et le brouillard vraiment trop insistant, notamment pendant les phases de conduite. De plus, la maniabilité laisse franchement à désirer et l’animation est loin d’être satisfaisante. Pas dit que tous ces défauts découragent les fans cela dit. Et c’est bien ça le plus ennuyeux car chez Fox Interactive, on en profite…