PARTAGER
3
sur 5

La série des Cool boarders est toujours restée la référence en matière de snowboard sur PlayStation. L’équipe de développement à l’origine du projet (Uep Systems) a beau avoir passé la main aux concepteurs de 989 Studios après l’opus 2, les qualités ludiques et techniques de la dernière réalisation en date, Cool boarder 3, ne nous font pas mentir. Tout à fait dans la lignée de son prédécesseur, l’opus qui nous intéresse aujourd’hui fait même preuve d’innovation. Gageons que les fans de la série s’y retrouveront sans problème…

Si l’on retrouve effectivement de très nombreuses similitudes, à commencer par les graphismes mais aussi les personnages, le jeu profite donc de nombreuses améliorations. A vrai dire, quelques surprises apportent de l’air frais à ce soft : nouvelles épreuves et nouvelles pistes, passages secrets en prime ! Le jeu se divise en cinq zones géographiques (Vermont, Colorado, France, Japon et Alaska) et trois niveaux de difficulté (seul le plus difficile vous autorise à enregistrer vos records et ainsi profiter d’autres personnages et de nouvelles planches). Rien de neuf ici, on trouve les modes de jeu habituels : entraînement, tournois, trickmaster (figures à réaliser selon la demande) et les événements simples. Ces derniers renferment les épreuves reines du snowboard international (downhill, slopestyle, halfpipe, big air et boarder cross), plus une descente « spéciale » particulièrement difficile mais véritablement prenante.

Le menu de sélection des riders est vraiment impressionnant puisqu’il propose, en plus des personnages de CB 3, 16 professionnels auxquels on aura accès une fois les tournois achevés. CB 4 offre en outre la possibilité de créer ses propres snowboarders en quelques mouvements de pad grâce à un éditeur de personnages, relativement limité cela dit. Les nombreuses planches (freeride et freestyle) dépendent du mode sélectionné mais correspondent toutes aux plus prestigieuses marques appréciées par les pros (il est aussi possible d’en créer à partir de patterns). Les contrôles sont identiques à ceux de CB 3. Pas négligeable pour les derniers adeptes venus qui ont éprouvé quelques difficultés à maîtriser le principe. Une nouvelle fois, l’impression de glisse est excellente, tout comme le réalisme des gestes et des chutes des surfeurs. A n’en pas douter, CB 4 est une suite tout à fait digne qui permet à la série d’être à nouveau la référence en matière de snowboard sur PlayStation. L’ennui, c’est que les softs de glisse ne manquent pas par les temps qui courent et qu’il faudrait voir, maintenant, à exploiter des voies originales et véritablement innovantes en la matière… Oui, c’est le moment !