PARTAGER
3
sur 5

Amis de la finesse et de la subtilité, bonsoir… Vous avez passé une nuit exécrable, la journée était chargée et les sempiternels embouteillages/grèves de métro vous ont une nouvelle fois volé quelques heures de liberté, de détente. La vie quoi. Besoin d’alimenter votre soif de violence… ? En 2006, l’humanité vit sous le joug d’un virus misogyne, le X-2, qui a dévasté la quasi-totalité de la gent féminine. Dans cet univers privé de tendresse et de chaleur, des gangs sanguinaires s’affrontent aux commandes de leurs machines de guerre. Mutants, zombies, et bien d’autres clans d’affreux sont là pour vous mettre des bâtons dans les chenilles. Notre héros, Griffin Spade, doit les vaincre pour protéger les siens. Deuxième opus de la série Battle tanx, Global assault vient en remettre une couche, histoire de bien nous montrer qu’un mauvais scénario ne fait pas forcément un mauvais jeu. Ici, l’objectif principal consiste à détruire tout ce qui bouge, alors oublions l’histoire…

Il va falloir accomplir une liste impressionnante de missions dans des environnements très variés. La carte du monde à votre disposition se passe de commentaires : San Francisco, Londres, Berlin, et même Paris (et d’autres encore) se présentent comme autant de champs de bataille, eux même divisés en plusieurs zones. Pour Paris, par exemple, vous avez le choix entre la tour Eiffel, le métro, voire ce bon vieil Arc de Triomphe. Au total, ça nous donne une bonne trentaine de niveaux. Les objectifs accomplis vous fournissent de l’argent, ce qui vous permet d’acheter un nouveau tank lorsque le vôtre explose en cours de jeu. Soulignons un fait important : vos ennemis sont impitoyables et vicieux (pour ne pas dire pervers), alors méfiance. Il faut être sans cesse en mouvement pour ne pas essuyer trop de tirs croisés. Il n’est pas rare de voir un tank se cacher et vous attendre au détour d’une ruelle. Soyez vigilants, et récupérez un maximum d’objets sur votre route : armes (laser, plasma, missiles, grenades, et même bombes atomiques), upgrades divers (boost, bouclier, téléporteur, vies supplémentaires), tous ces bonus augmentent considérablement vos chances de survie. Aussi, soyez attentifs, et visitez les niveaux de fond en comble en détruisant les bâtiments et les éléments du décor qui gênent la vue. Gaffe aux ondes de choc ! Voyez la ferveur guerrière qui anime ce jeu ?

Certes, Battle tanx : Global assault est avant tout réservé aux adeptes du genre. N’empêche, globalement, il n’est pas sans intérêt, la maniabilité est excellente, les bruits des moteurs et des déflagrations sont merveilleusement réalistes, et même si le jeu pèche par un graphisme assez brouillon, c’est à l’avantage d’une animation fluide qui ne laisse pas une minute de répit à nos rétines dilatées. On peut bien ressentir une certaine lassitude au bout de deux heures (boum, boum, et paf le tank), à moins de poursuivre l’action en mode multi-joueurs… Bref, un jeu qu’il ne faut pas sous-estimer, sans pour autant en faire un titre immanquable. On essaye, on se défoule… voilà tout.