PARTAGER
FX rafraîchit la rom com

Usé jusqu’à la corde au cinéma, le genre de la rom com tente une percée sur le petit écran depuis quelques temps. Après Dates, la série anglaise de Bryan Elsley qui a réussi l’exploit de rendre les rencontres entre inconnus passionnantes, la chaîne américaine FX se lance dans l’arène avec You’re the Worst. Cette nouveauté estivale rafraîchissante, signée par un ancien de Weeds, joue avec les codes de la comédie romantique avec un certain panache. Elle se penche sur l’histoire d’amour improbable entre Jimmy, un écrivain égocentrique et brillamment méchant, et Gretchen, une publiciste aussi cynique et borderline que lui. La rencontre a lieu lors d’un mariage, passage obligé pour toute rom com qui se respecte. Sauf que cette fois, pas de happing ending, mais deux invités indignes. Il prend des clichés de son pénis sur les appareils photo jetables mis à disposition lors de la soirée. Elle vole un cadeau de la mariée avant de le jeter aux orties en constatant qu’il s’agit d’un blender. Ces deux-là étaient fait pour être ensemble. Après une nuit de sexe plutôt très réussie, Jimmy et Gretchen, ces grands blasés de l’amour avec un grand A, s’interrogent. Faut-il tenter le coup tout en sachant que l’histoire est, à priori, vouée à l’échec ? Evidemment, la réponse est oui, sinon pas de série.

Un peu cliché ce pitch ? Oui, mais d’un postulat de départ somme toute basique pour une comédie romantique, Stephen Falk rafraîchit le genre en brisant les tabous. On est sur FX, et en 2014. A l’ère des Tinder et autres sites de rencontres coquins type Adopte un mec, Stephen Falk dresse le portrait de deux archétypes de célibataires revenus de tout, ayant déjà eu le cœur brisé, et pas franchement envie de courir de sitôt vers une nouvelle catastrophe sentimentale. En revanche, Jimmy et Gretchen ne sont pas contre une partie de jambe en l’air. Les scènes de sexe sont (enfin) filmées de façon réalistes : pipe, cunni, levrette… Tous les grands classiques y passent de façon naturelle lors de leur première nuit censée être un one shot. Ces scènes sont accompagnées de blagues qui visent juste – notamment celle sur les positions préférées des femmes, aussi courte qu’hilarante. Tout en ne dérogeant pas à certains lieux communs inhérents à la rom com (la meilleure amie bourge, le pote chelou et relou, le gamin stoïque qui aime traîner avec le héros), You’re the Worst se distingue par une impertinence sympathique et un sens de la comédie imparable.

Pour incarner ces deux têtes à claque attachantes, pas de noms connus, et c’est tant mieux. Mi-beau, mi-moche, l’Anglais Chris Geere et son accent british compose un parfait prince pas très charmant. Il ferait presque de l’ombre à Aya Cash, qui interprète son pendant féminin, trash et sexy. Il faudra attendre de voir si les prochains épisodes de You’re the Worst tiennent la route avant de crier au renouvellement du genre de la comédie romantique. On pourra aussi juger la série à l’aune des nouveautés de networks de la rentrée 2014/2015 attendues dans le même genre : Marry Me, A to Z et Manhattan Love Story. Mais quelque chose nous dit que You’re the Worst s’approche du meilleur de ce qu’on peut attendre d’une comédie romantique moderne.