PARTAGER
4
sur 5

Il y a quelques mois déjà que ceux d’entre vous qui ont l’oreille affûtée se régalent des maxis pondus par The Beta Band, un bande d’ahuris tombés du ciel. Ces garçons-là nous ont mis trois grandes claques coup sur coup, avec Champions verses, The Patty patty sound, et Los Amigos del beta bandidos. Des pépites que les amoureux de vinyle s’échangent déjà à prix d’or, et pour une fois, la côté -très raide- n’est pas usurpée. Tenter de catégoriser ce groupe relève de la pure folie : mettons qu’ils se sont nourris de ce que les groupes psychés anglais des sixties avaient de mieux à offrir, en n’oubliant pas qu’ils sont des enfants de la génération sampler. Le résultat est tout simplement inespéré, parce qu’on a l’impression d’entendre la note juste jouée à chaque fois au bon moment. On notera également que la production est exemplaire : ni passéiste, ni tendance, elle offre la richesse d’un groupe qui s’exprime sur tout le spectre sonore. Dry the rain, B + A, Inner meet me ou Push it out sont des splendeurs, mais cette compilation -bizarrement, l’effet gonflant compile ne se fait pas sentir- abrite douze petites merveilles qui devraient permettre de patienter sans problème jusqu’à un premier véritable album, au début de l’année prochaine.