PARTAGER
4
sur 5

Tabou1 présente un panorama de son catalogue 2000-2001, soit 16 titres, dont 8 inédits, avant-goût des prochaines sorties du label. Best of Tabou1 Vol. 2 contient 99 % de nouveautés en provenance de la Jamaïque (des productions Tabou1 ou Taxi, le label de Sly & Robbie) et de Londres (du collectif Ruff Cutt). Seule « exception française », l’étonnant Flamenco, originaire de Nouvelle-Calédonie et complice de PierPolJak, ne dépare pas au sein de ce véritable Who’s who du reggae. Best of Tabou1 Vol. 2 réunit en effet quelques-uns des vétérans les plus prestigieux de la petite île antillaise : U-Roy, Mighty Diamonds, Johnny Moore (trompettiste des Skatalites), Michael Rose (voix de Black Uhuru), Dennis Brown, Freddie Mc Gregor, Third World, Gladiators. Toute la richesse acoustique du reggae roots a été préservée sur ces nouveaux enregistrements. Produit par Tabou1, Third World prouve qu’il est toujours capable d’écrire des tubes reggae-soul du calibre de 1865 (96 degrees in the shade). La qualité des compositions de la sélection mérite d’être soulignée, à l’heure où beaucoup de vieilles gloires jamaïcaines déçoivent leur public par une production discographique indigne de leur réputation. La devise du label, Roots with quality, est donc plus que jamais d’actualité.

Best of Tabou1 Vol. 2 fait la part belle au label Taxi. Tabou1 a exhumé un concert inédit de Black Uhuru, Live 84 (datant en réalité de 1982) dont est extrait l’excellent Sinsemilla, hymne rocker intemporel à la gloire des potagers cannabiques. Sly & Robbie ont produit l’imparable et ambivalent Worker man d’Ambelique (à paraître sur Hail up Taxi 3) et l’indémodable Hot you’re hot de Sly Dunbar, bombe reggae-funk de 1982 sur laquelle plane l’ombre martiale de Grace Jones.

Tabou1 ne se contente pas de mettre en valeur le patrimoine musical jamaïcain, il a aussi enclenché un rapprochement inédit entre les Antilles et l’Afrique du Nord. U-Roy, Dennis Brown et le chanteur de raï, Cheb Aïssa, ont été réunis le temps d’une session figurant sur Serious matter, le dernier U-Roy. Le résultat est saisissant. Sur un vieux riddim de Dennis Brown, Half 3 the hard way fusionne à la perfection les toasts de U-Roy avec le chant inspiré de Cheb Aïssa. L’essai est tellement concluant qu’un album entier de reggae-raï devrait sortir l’année prochaine, avec une brochette impressionnante de stars jamaïcaines et la jeune garde du raï algérien. Un grand nom de la chanson française a été invité. Mystère. Tabou1 nous réserve donc d’excellentes surprises pour l’année 2001. Un petit label à surveiller de très près.