PARTAGER
3
sur 5

En 1999, Morgan (Nicholls) sortait un sémillant single electro-ska, Miss Parker, sur lequel son frère William (15 ans) tournait en dérision sa prof de géographie avec un rap dictaphonique effronté. Succès en Angleterre et signature sur le label Source (UK) qui demande un album. Bien embarrassé, Morgan ressort ses vieilles démos et publie Organized, son premier album solo. Au lieu de nous livrer un LP de remplissage électronique -comme l’a fait Le Tone après le carton de Joli dragon-, l’ex-bassiste du groupe punk Senseless Thing prend une nouvelle fois son public à contre-pied : Organized est un album de pop music. Morgan a troqué sa basse pour un orgue Hammond ayant appartenu à Pete Townsend, guitariste des Who et vieil ami de la famille. Morgan a aussi bénéficié de l’aide discrète de son père, Billy Nicholls, qui a écrit les paroles et arrangé les superbes vocaux de l’album. Billy Nicholls, aujourd’hui directeur musical des Who, est un des auteurs-compositeurs-interprètes-producteurs les plus sous-estimés des 60’s. Voilà pour les références.

Et le disque ? La première écoute d’Organized nous a franchement déçu, croyant y reconnaître une nouvelle livraison acid-jazz, dans la triste lignée des Mother Earth et autre Corduroy qui, depuis dix ans, essayent péniblement de ressusciter l’esprit de Brian Auger. Mais en préparant l’interview de Morgan, le charme discret de l’album s’est révélé insidieusement, du lumineux Flying high, très WCPAEB, à la sublime ballade Heaven comes quickly, composée par Billy Nicholls dans les 70’s.

Finalement, les treize titres d’Organized sont largement supérieurs aux productions précitées et témoignent des multiples talents que Morgan a hérités de son père. Poly-instrumentiste, chanteur, compositeur, ingénieur du son, producteur, Morgan jongle avec toutes les références musicales imprégnées d’orgue Hammond : jazz-funk (When I close my eyes), funk-rock (Organized) instrumentaux planants chers aux Beastie Boys et aux Dust Brother (At the Flamingo Hotel) et perles easy-listening (Soul searching). Organized séduit par son authenticité, une qualité qui échappe trop souvent aux superproductions actuelles. Un retour aux sources de la pop music et à ses valeurs : simplicité, talent, émotion.