PARTAGER
4
sur 5

Les !!! (prononcer « chick chick chick ») tirent leur nom impossible des sous-titres du film australien « Les dieux sont tombés sur la tête » où les claquements de langue des « bushmen » étaient représentés par trois points d’exclamation. Le groupe new-yorkais revendique ainsi ses influences de plus mauvais goût en même temps qu’il les détourne au service d’une musique et d’un propos originaux. C’est tout le sel de ce premier album d’évoquer autant les Happy Mondays (notamment leur Hallelujah ecstasié) et d’oser des lyrics clairement stoopids (en témoignent les titres des chansons : Shit scheisse merde pt1 et pt2, When the going gets tough, the tough get karazzee, Me and Giuliani down by the school yard (a true story)) que d’inventer un nouveau genre de dance-music, irrépressible, primitive, efficace tout en étant sophistiquée.

« On n’a jamais écouté la scène 80’s de Manchester. A la limite, le « Fools gold » des Stone Roses… On vient d’abord de NYC : les Liars, Black Dice ou Animal Collective sont nos amis. ESG ou The Clash ne sont pas des influences. En termes de dance-music, on préfère Maurice Fulton et Mu, Zongamin, les Chicken Lips ou Gomma ». En résultent des morceaux dance-rock épiques, en longues ascensions et courtes descentes, variant lignes de basse post-punk, beats bien lourds, percussions dans tous les coins, lyrics-slogans, circularité du groove et linéarité du sequencer. Car l’ambition revendiquée des 7 membres du groupes (!) est de faire en sorte que le danseur ne s’ennuie jamais, que le morceau n’ait aucun temps mort, aucun creux, sinon celui nécessaire pour faire monter la pression et faire refluer la vague, dans le corps-eau du danseur. Les changements d’arrangements, montées et descentes, sont dès lors multipliés à l’extrême dans un seul morceau qui peut durer très longtemps…

Issus de la connexion new-yorkaise DFA, les !!! restent un groupe de rock : « On vient du rock mais on a été influencés par la disco underground new-yorkaise. On a voulu faire un disque de club, qui mélange la pulsation de James Brown aux feedbacks de Sonic Youth. De la freak-dance pour danser sous drogues. Mais on n’a rien contre les straights. » Les !!! se retrouvent plus proches des Black Dice, Animal Collective ou des Liars dans cette même volonté de prendre le public à la gorge et de lui interdire toute inattention. Réaction autant au consumérisme las qu’à la passivité politique. L’origine de leur patronyme évoque ainsi autant le caractère primitif et l’ambition chamane de leur musique que la situation politique américaine « On aime bien l’humour en art : les Monty Python par exemple, qui se moquent de tout. Cette liberté de ton est un exutoire devant la politique US. On est peut-être un peu nihilistes aussi…Mais si Bush est viré de Washington, on fera sans doute un deuxième album différent… »