PARTAGER
4
sur 5

Initialement, la mixtape Beat breaker theorapy vol.2 (le vol.1 est en rupture de stock) ne devait sortir que dans les milieux underground il y a quelques mois. Mais Dj Troubl bénéficie dorénavant d’un bon réseau de distribution. Après avoir découvert les platines au milieu des années 90, Troubl’ a gagné ses premiers championnats de France en 2000, puis est devenu double champion du monde en remportant la Battle ITF et la Allstar beatdown à New York, deux compétitions très prisées… En vrac, quelques titres d’un palmarès impressionnant : Champion du monde Allstar beatdown à New York (2002), Champion du monde ITF beatjuggling, Champion d’Europe ITF beatjuggling à Munich (2002), 3e mondial Battle supremacy à Londres (2002), Champion de France Battle supremacy à Paris (2002), Champion de France Extravaganza vestax à Marseille (2001)…

Sur ce Beat breaker theorapy (vol.2), les portions choisies par ce Dj très habile ondulent entre vieille soul et funk grillé au feu de bois, mais aussi à coups de mouvements pioché directement dans répertoire rap brutal et brillant des années 90. Une recette old-school appliquée avec brio pour un ensemble de morceaux parfaitement domptés, à base de techniques de beat juggling aliénants et autres enchaînements de breaks. Le Champion du Monde AllStar beat down 2002 mixe les Cold Blood, Temptations, Parliament, Sisters Of Distinction, Captain Sky ainsi qu’une kyrielle de titres de rap vieille école, dont Public Enemy, A Tribe Called Quest (I left my wallet in El Segundo et son break magique), Erik B & Rakim (I know U got soul parfaitement maîtrisé et dévié) ou encore Rob Base & Dj Eazy Rock… En bonus, un clip vidéo permet d’apprécier les talents de Troubl’ sur le titre 33 BBT (bonus track n°13), dont l’univers oppressant va de pair avec les images détournées de films mythiques (on aperçoit par exemple des portions bien découpées du fameux Scanners de David Cronenberg). Le travail de Tony Truand Production permet de visualiser les mouvements de mains saisissants du Dj sur la moitié du petit écran, tandis que des visuels bigarrés défilent au-dessus, en suivant les mouvement oscillatoires du diamant de Troubl’.

Les adeptes du turntablism ont sûrement appris à connaître ce Dj français lors des championnats ITF de 2002, où les jurés Dj Shine, Dj Hype, Dj Relm et Dj Woody ont choisis de lui donner une première place pour son beat juggling, devant le Canadien Jr Flo et l’Américain Dj Kiko. A l’instar de Dj Kodh ou Dj Netik, le jeune Troubl fait partie de cette nouvelle génération de Djs qui arrivent à mettre le drapeau français en avant sur la scène de la scratch music -belles démonstrations lors des dernières éditions des Transmusicales de Renne. Beat breaker theorapy (vol.2) est une belle preuve de la prestance de ce Dj très alerte, une petite pépite concoctée à partir d’assemblages sonores et de breakbeats épicés. Un disque dans l’esprit du Brainfreeze des Djs Shadow et Cut Chemist, ou encore des mixes de breaks du grand Q-Bert.