PARTAGER
3
sur 5

Des frasques les plus improbables à l’histoire « véridique » de Saint-Tropez, rien n’a échappé à Yves Bigot. De Bardot à Barclay en passant par Colette, tous ceux qui ont compté et comptent encore sont portraiturés dans cette Folle et véridique histoire de Saint-Tropez.

Loin, parfois, de toutes les images conventionnelles qui ont nourri les tabloïds, ce livre est avant tout une confession : celle d’un jeune homme fasciné par son village, son pays, ses couleurs, ses paysages. Et qui avoue sans ambages : « Il n’y a qu’ici que, pour moi, la vie n’est pas survie, mais existence ».

Si les stars ne sont pas absentes de ce tableau souvent drolatique, d’autres personnages, moins connus, ont une place méritée -l’histoire de Soft Machine cherchant par tous les moyens à produire ses formidables happenings est à ce titre édifiante. Car La Folle et véridique histoire de Saint-Tropez retrace l’aventure musicale et sentimentale d’un homme qui voua la majeure partie de son temps (comme producteur, journaliste) à défendre la musique qu’il aime : rock, pop, folk. Et Saint-Tropez fut par moment le théâtre d’exploits incroyables, où intrigues et relations entre artistes se nouaient ou se dénouaient à l’abri du reste du monde, faisant de ce petit village une place incontournable pour qui souhaite faire partie du « milieu ».