PARTAGER
3
sur 5

Certains soirs, lorsqu’il est l’heure d’aller se coucher, de quitter le divan familial et rassurant sur lequel ses parents se prélassent après une dure journée de labeur, une petite fille ressent une appréhension bien connue de tous les enfants: le noir, la solitude et les grandes interrogations métaphysiques auxquelles il est bien difficile de trouver des réponses raisonnables. Heureusement, elle retrouve son chien fidèle qui va lui servir de compagnon de route pour un grand voyage onirique. Elle plie soigneusement ses affaires, range ses chaussures sous son lit, comme pour se fabriquer des repères, comme pour obéir à un rituel susceptible de la rassurer. Puis, par précaution, elle jette un œil sous son lit, afin de s’assurer qu’aucune sorcière ou autre petit monstre mangeur d’orteils ne profite de son sommeil pour la manger toute crue. En attendant que Morphée l’enveloppe de ses longs bras protecteurs, la petite fille est assaillie par toutes sortes de questions : qui suis-je ? où suis-je ? où vais-je ?
Nous avons tous connus ces moments de vertige… Cette peur panique, lorsque dans la pénombre, les portemanteaux se transforment en un assassin tapi dans un coin de la chambre, et qu’un autre, prêt à bondir se cache derrière le rideau, lorsqu’une tache sur le plafond atteste d’un début d’invasion de chenilles carnivores. La chambre se transforme en une colonie de monstres prêts à bondir !
Michèle Lemieux a recensé nos petites peurs enfantines et illustre avec imagination et inventivité les questions les plus abstraites que nous nous sommes posées à l’âge où la conscience s’immisce dans notre insouciance pour ne plus nous lâcher. La petite fille qui fait office d’héroïne prend conscience qu’elle voit, entend, sent, réagit au monde qui l’entoure. Mais qu’est-ce que le « monde » ? Elle sent son corps s’engourdir, mais où va-t-elle pendant ce mystérieux « sommeil » ? On lui parle de l’au-delà, mais quel est-il ? Elle est encore une enfant, mais elle se souvient avoir été encore plus petite, jusqu’à quand va-t-elle grandir ? D’ailleurs, s’arrête-t-on de grandir un jour ? Et pour aller où ?
Cet album illustré est riche, car les réponses sont dans les questions ! Pour une fois, les parents disposent d’une gamme de parades et des débuts de « réponses rassurantes » pour les enfants anxieux qui attendent beaucoup de leurs aînés en matière d’initiation à la métaphysique, si nécessaire à une croissance sereine. De plus, Michèle Lemieux nous emmène dans un univers poétique dans lequel la sagesse consiste à inciter les enfants à faire travailler leur imagination afin de se construire leurs propres repères.