PARTAGER
3
sur 5

Evidemment, il y a de quoi rassasier ici les fans, forcément ravis de trouver un CD-Rom qui centralise une foultitude d’infos sur la trilogie de Lucas. Des vidéos -dont 40 minutes d’extraits des trois films, plus quelques scènes « perdues » inédites-, des photos, des témoignages, des entretiens avec l’équipe de production et Georges Lucas, et une masse de renseignements textuels font de ce Star Wars : le mythe et sa magie un objet hautement recommandable. Tout, des personnages à la technologie (armes, véhicules et équipements), en passant par les lieux (planètes et constellations), la chronologie complète des événements (Histoire ancienne, contemporaine -dont les batailles de Yavin, Hoth et Endor-, la Guerre civile galactique et l’Ere de la Nouvelle République) et l’envers du décors (scènes inédites, équipes de tournages, procédés cinématographiques…), est présenté et expliqué dans les moindres détails. On apprendra notamment de la bouche de Robert Wyatts, directeur de production, que Lucas s’est appuyé sur quatre film pour définir l’atmosphère et l’esprit de Star Wars : Satyricon de Fellini (1969), 2001, l’odyssée de l’espace de Kubrick (1968), Silent running de Douglas Trumbull (1971) et Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (1968).
Un chapitre est consacré à l’Episode I -en salle en mai 1999 au États-Unis- où l’on découvre le casting officiel et la distribution des rôles (Ewan McGregor, Liam Neeson, Samuel L. Jackson, Nathalie Portman… Anakin Skylwalker -Dark Vador- sera donc joué par Jake Lloyd, 9 ans), ainsi que quelques documents exclusifs : making of, entretiens, photos, dessins de production…

On s’attarde en sus sur les à-côtés du mythe : les BD, les films annexes, les romans, les magazines, quelques fanzines, jusqu’à faire grossièrement et excessivement la promo des produits dérivés et des partenaires (Hasbro en tête, qui présente déjà une figurine de droïde de combat sur son STAP que l’on retrouvera bientôt à l’écran…). Véritable et flagrante raison d’être de ce CD-Rom -on retrouve même tous les communiqués de presse correspondant aux différentes sorties en salle et aux multiples éditions vidéo ! Sous couvert d’encyclopédie, on a la fâcheuse impression que Star Wars : le mythe et sa magie sert avant tout à promouvoir les sociétés de Lucas (ILM, THX, LucasFilms, LucasArts, Lucas Learning…) et les partenaires avant la sortie en salle des nouveaux épisodes. Mais le fan s’en contrefout, d’accord.