PARTAGER
4
sur 5

Rollcage va-t-il oui ou non détrôner Dethkarz ? Réponse sans préavis : négatif ! Cela dit, rien ne devrait empêcher un aficionados de Dethkarz de se transformer en inconditionnel de Rollcage. Si Dethkarz vous offrait des circuits en trois dimensions partiellement tronqués, Rollcage vous donne l’occasion de vous essayer aux joies de l’apesanteur. En clair, vous aurez tôt fait de vous retrouver à 360°, empruntant le plafond des tunnels plutôt que la -classique- route départementale ! Autant vous prévenir d’emblée : un excès de vitesse mal géré et c’est la vrille dans les airs… Evitez donc de vous servir de l’option Turbo si vous êtes en tête de la course. Comprenez, il serait fort dommage de s’enfiler le décor à plus de 500 km/h, laissant ainsi l’occasion aux autres concurrents de regagner le temps perdu.
Jeu d’action, Rollcage vous fournit par ailleurs tout l’armement nécessaire pour vous débarrasser proprement de vos adversaires : missile de tête, trou de ver, missile guidé, verglas, bouclier… La nouveauté : plutôt que de chercher à viser coûte que coûte un ou plusieurs véhicules, visez donc les bâtiments jalonnant les circuits. Le résultat est saisissant : si vos calculs sont bons, le bâtiment en question viendra s’effondrer sur les adversaires, ralentissant ainsi leur progression.

Côté graphisme, les 11 circuits disponibles offrent des environnements particulièrement léchés, où la gestion très satisfaisante des effets de lumières -explosions comprises- contribue à renforcer le rythme de la course. En revanche, le design des véhicules déçoit par son manque d’originalité et sa sobriété. Cela ne doit par pour autant vous faire douter de l’excellence de ce jeu qui mérite assurément le même accueil qu’avait rencontré en son temps le célèbre Wipeout !