PARTAGER
4
sur 5

Syrinx affine son Promenade en musique sorti en 96. Depuis, son œuvre a reçu cinq distinctions internationales (dont le Cédérom d’Or à Montréal et Prix Möbius à Paris) : une valeur sûre en quelque sorte. Partant, l’éditeur s’est très vite posé la question de savoir s’il n’était pas judicieux dans ces conditions de nous faire le coup de la nouvelle édition. Bah tiens, c’est vrai, l’exemple du Louvre de Montparnasse est plutôt probant !
Cette plongée au cœur des plus grandes œuvres de la musique de chambre vous est contée par Anne Aubert, qui enseigne l’écriture musical depuis 1985. Ici, elle nous fait partager sa passion et sa connaissance de l’univers musical à travers les compositeurs, les instruments, les grands thèmes et les époques. De la Renaissance ou l’âge d’or de la polyphonie vocale avec Dowland, Gabrilli et Gervaise à l’époque contemporaine. Avec Bério, Ligeti et Crumb et la création de timbres nouveaux.

Si l’on fait plus ample connaissance avec les compositeurs, le CD-Rom prend essentiellement le parti d’axer la découverte sur les œuvres. Que ce soit à travers les thèmes préconisés par Anne Aubert (le contrepoint, les trios, le portrait, le Scherzo – je m’amuse, en italien- ou le mouvement lent), ou les instruments et leurs particularités de timbre, de hauteur, qui déterminent leur utilisation dans des formations appropriées. La flûte, le hautbois, la clarinette, le trombone, le clavecin, le violon, mais aussi le flabiole, le sacqueboute et le doulcian plutôt utilisés à la Renaissance.
La plupart des extraits musicaux présentés ici ont été interprétés et enregistrés spécialement pour cette production par l’Atelier musical de Touraine : un prélude pour piano de Claude Debussy, la sonate n°3 op.69 en la majeur pour violoncelle et piano de Ludwig van Beethoven, la sonate pour deux pianos et percussions de Bela Bartok ou encore le sextuor à cordes op.18, 2e mouvement de Johannes Brahms. Cette nouvelle édition profite d’un son 16 bits, histoire d’apprécier convenablement le travail minutieux effectué sur le rendu sonore.

Au rang des innovations, l’édition 98 bénéficie également d’une toute nouvelle palette de navigation, empruntée à l’excellent Toutankhamon du même éditeur. Celle-ci est intégrée au carnet multimédia, autre rajout, qui rend toutes les séquences du titre accessibles en mode hypermédia autorisant une approche plus encyclopédique. Pratique. Comme cet accès direct au site Web de Syrinx pour obtenir régulièrement quelques infos supplémentaires.
Bonne promenade avec Marcel (il est drôle ce Marcel), le guide caméléon qui ne vous lâchera plus les bottes dans ce formidable parcours initiatique.