PARTAGER
2
sur 5

Les plus hardis détracteurs de la techno sont pratiquement tous d’accord : les DJs, c’est pas des musiciens, non-non-non… Y font rien qu’à sampler des trucs qui sont pas à eux, c’est trop fastoche… Sans doute n’ont-il jamais essayé eux-même de « mixer », prétextant que « le matos » est beaucoup trop cher. Eh bien, non ! Grâce à Music, vous pouvez créer vos propres morceaux house, drum’n’bass, trip-hop et consorts sur votre malheureuse PlayStation ! Enfin, calmons-nous, ca n’est pas avec ça que vous deviendrez Roni Size ! Mais ça y ressemble, de loin…
On l’aura bien compris, Music n’est pas un jeu dans lequel il faudrait sauter de platine en platine pour choper des acides et éviter Jack Lang… Non, c’est une simulation de table de mixage sur laquelle vous pouvez exercer vos talents créatifs. À votre disposition : une bibliothèque de bandes-son assez impressionnante, classées par genre et par utilité (percussions, basses, bruits en tous genres). Reste à trouver la bonne alchimie pour épater ses copains. Pas si évident à première vue. Avec 16 pistes disponibles, il faut savoir doser pour éviter la cacophonie complète. Puis, sur la longueur, enchaîner intro, progressions, climax et breaks pour ne pas tomber dans une morne répétitivité.
Bien évidemment, personne ne révolutionnera la techno avec ce « logiciel ». Les sons reniflent tout de même le cliché mais soyons honnêtes : avec un peu d’entraînement et un minimum d’oreille musicale, composer des morceaux qui tiennent la route devient un jeu d’enfant. S’ajoutent à l’immense sonothèque un éditeur de riffs (apprenez tout de même les bases du solfège avant) et des outils de création de clips vidéo, bref le strict nécessaire pour faire de vous le Laurent Garnier des chaumières.
Seulement voilà, si le produit lui-même ne souffre aucune critique sérieuse, on peut franchement douter de la viabilité du concept sur un support tel que la PlayStation. En effet, malgré une ergonomie finement étudiée, un joypad ne remplacera jamais une souris et la navigation entre les différents menus en devient forcément un peu fastidieuse. Plus ennuyeux encore, les morceaux que vous composez ne peuvent être écoutés que sur votre console à moins d’avoir un matériel d’enregistrement adéquat. Aucun espoir donc d’écouter vos créations sur la chaîne. On ne peut stocker qu’un seul morceau par bloc de carte mémoire, ce qui limite sérieusement les possibilités d’archivage. De plus, si vous utilisez trop d’éléments sonores différents, la mémoire finit par saturer et bloquer l’accès à la plupart des sons disponibles. Enfin, impossible d’ajouter de nouvelles spécificités au logiciel du fait même de son support, ce qui réduit sa durée de vie au temps que vous prendrez à expérimenter toutes les possibilités offertes.
Bref, même si Music est un produit qui procure un plaisir passager, son concept reste une fausse bonne idée, une console de jeu ne pouvant pas vraiment tirer parti des larges possibilités du logiciel.