PARTAGER
3
sur 5

Les secrets de l’univers… Cela ne laisse-t-il pas songeur de savoir que les secrets de l’univers tiennent dans les 650 mega octets d’un CD-Rom ? Mais ne vous méprenez pas sur les intentions de cette encyclopédie. Son but n’est pas de vous faire découvrir les différentes constellations qui peuplent le ciel, on est très très loin du manuel d’astronomie. Montparnasse Multimédia n’a pas débauché neuf spécialistes mondiaux de l’astrophysique, dont deux prix Nobel, pour vous parler de Jupiter ou de Mars. Ici, on navigue dans des espaces infiniment plus profonds, on parle Big Bang, espace-temps, et surtout relativité.

A travers huit chapitres, l’ensemble des découvertes importantes du XXe siècle, tout ce qui a permis une meilleure compréhension de l’univers vous est expliqué. Chaque chapitre traite d’un sujet vaste mais bien précis (le Big Bang, les voyages dans l’espace-temps, les trous noirs…) et se décompose en plusieurs sous-parties. Chacune d’elles vous présente une petite portion du sujet en question. Les Secrets de l’univers se base essentiellement sur la vidéo, sur les interviews et témoignages des astrophysiciens recrutés pour la cause. S’y ajoutent quelques expériences interactives destinées à vous familiariser avec des notions de base comme la vitesse de la lumière ou la gravité. On retrouve également quelques tables rondes. Ces tables présentent, en vidéo, l’avis des spécialistes sur des questions telles que « Le but de la physique est-il d’expliquer ou de prédire ? » ou encore « Dieu joue-t-il aux dés ? ». On le voit bien, on se rapproche parfois davantage de la philosophie que de l’observation des étoiles. Mais le tout reste très ouvert et accessible. Les textes sont clairs et la décomposition des chapitres est finement pensée. D’ailleurs, en cas de doute, un lexique reste accessible à tout moment pour explication des termes techniques.

Mais si cette encyclopédie réussit bien son exercice de vulgarisation, elle n’est pas pour autant exempte de défauts. On aurait sans doute préféré, pour un sujet aussi pointu, que l’interface générale de l’encyclopédie soit plus intuitive. La couleur bleu-nuit, les illustrations et les petites animations qui accompagnent le voyageur de l’espace sont bien agréables… mais le mode d’emploi de l’interface tient tout de même sur 6 pages. Si le sujet n’est pas facile à aborder, techniquement le CD-Rom ne l’est pas non plus. Bien sûr, le nombre de chapitre, de sous-parties, de textes et de vidéos est impressionnant. Mais vu le nombre de zone à cliquer pour tout découvrir, on risque un peu de s’y perdre. Voire de manquer une séquence nécessaire à la compréhension d’un chapitre. Difficile de regretter ce trop plein d’interactivité, mais une navigation un peu plus linéaire aurait sans doute fait notre affaire.