PARTAGER
4
sur 5

Pourquoi donc faire une encyclopédie sur l’eau ? L’eau c’est incolore, inodore… rien de bien passionnant et sûrement pas de quoi remplir des mega-octets. Eh bien, détrompez-vous ! L’Or bleu nous démontre le contraire. Réalisé en collaboration avec l’UNESCO, ce CD-Rom traite de tous les sujets imaginables liés à l’eau. On y parle aussi bien d’histoire (les grands explorateurs, les différentes mythologies de l’eau…) que de biologie (l’apparition de la vie, l’eau dans notre organisme…), que de géographie ou d’économie (les océans, les îles, la pêche…). Sans oublier l’incontournable « cycle de l’eau » présenté en détail… Bien sûr, au vu du nombre de thèmes abordés, aucun d’eux n’est réellement exploré en profondeur. Mais les informations sont suffisamment denses pour ne pas laisser l’utilisateur sur sa soif.

En marge du sujet principal, sont également traités des sujets nettement plus brûlants, comme la pollution, les pénuries ou les enjeux politiques de l’eau. Toute cette partie, intitulée sobrement « les enjeux de l’eau », est d’ailleurs présentée de façon originale, sous forme de gazettes. C’est à la vue de ces différents articles (accompagnés de très belles photos) qu’apparaît le but inavoué du CD : mieux connaître l’eau pour mieux la protéger… On y découvre non seulement les problèmes liés à l’eau dans les pays du tiers-monde, mais aussi quelques-unes des solutions qui peuvent être apportées.

Techniquement, la navigation dans l’encyclopédie reste très classique, mais colle parfaitement au sujet. L’exploration se fait à partir d’une gigantesque fresque qui présente l’ensemble des thèmes abordés. En cliquant sur une caravelle on découvre les explorateurs de la Renaissance ; sur une centrale nucléaire, les enjeux industriels de l’eau… Une fois au cœur de l’information, il est possible d’utiliser les multiples passerelles qui lient entre eux les thèmes, ou choisir d’obtenir des précisions d’ordre économique, écologique ou artistique… Pour ceux qui préfèrent accéder directement aux sujets qui les intéressent, il faudra faire avec la médiathèque. Celle-ci regroupe l’ensemble des données présentes sur le CD, mais cette fois sans l’interface. Elle permet également de compléter ses recherches à l’aide d’un glossaire, d’une bibliographie et d’une banque de liens vers Internet (12 au total, c’est quand même peu). Notez, pour finir, une bizarrerie : que viennent donc faire là le vaisseau et la base spatiale qui servent d’introduction ?