PARTAGER
2
sur 5

Dans le genre éculé, Hell copter se pose là. Le principe du shoot à la Desert strike nous ramène quelques années en arrière. Pire, l’intérêt de cette production de Drago Entertainment est bien en deçà de celui de ses ancêtres. Non pas en terme de qualité technique : la réalisation générale (graphismes 3D, effets de luminosité, sons et animations) du soft est même assez soignée. Bien qu’il soit parfois difficile de faire la distinction entre les unités ou bâtiments alliés et ennemis, surtout en nocturne -radar ou pas ! En revanche, on peut être plus catégorique s’agissant du gameplay, franchement douteux, voire inexistant.

Au choix, trois hélicos de combat sont à votre disposition pour mener à bien une vingtaine de missions ultra linéaires et répétitives. D’une récupération d’otages à l’anéantissement d’un bâtiment ennemi. Le Scorpio est rapide et léger mais fragile et peu puissant ; le Vulture, à l’inverse, dispose d’une capacité d’armement hallucinante, mais en matière de vitesse et de maniabilité, c’est l’enfer. Le Dragonfly, enfin, constitue la synthèse parfaite des deux engins précités. Au bout du compte, pour bien faire, il suffit d’opter systématiquement pour ce dernier appareil adapté à tous les types de missions. Dommage !

Les équipements de base sont ugradables au fil des missions remplies et des points accumulés en éliminant les adversaires. Pour vous servir : un Gros minigun 20 mm de 12 canons, des roquettes Stinger, des macromissiles, des bombes à fragmentation. Il faudra récupérer un maximum de bonus pour ne pas trop vite se retrouver à court de munitions, car ce n’est pas avec le canon embarqué (seul arme utilisable en permanence) que vous pouvez calmer efficacement l’adversaire.

Même impressions mitigées enfin à propos de l’IA. Dans les missions de récupérations des otages, par exemple, les unités ennemies s’obstinent à vouloir vous détruire alors qu’il suffirait de shooter les otages pour faire capoter la mission. Peinards les otages…
Avec tout ça, sûr que le joueur ne s’attardera pas bien longtemps sur Hell copter, un jeu sans grand intérêt qu’il faut déconseiller à tous, y compris aux adeptes du genre.