PARTAGER
3
sur 5

Les « consoleux » nous ont longtemps fait baver avec leur Final Fantasy IV, n’est-ce pas ? Affaire classée, la version PC investit aujourd’hui les rayons. Merci Eidos ! On ne présente plus la bombe ludique asiatique. Rappelons simplement que FF7 n’est pas, comme clamé ici et là, un jeu de rôles. Vos héros ont beau gagner des points d’expérience et faire usage de la magie, nous voici ici dans une aventure on ne peut plus linéaire. Qu’on ne mette donc pas sur le même plan un Fallout, par exemple, et cette aventure mangesque s’il vous plaît, faut pas pousser quand même des fois !
Ceci étant dit, revenons donc à cette version micro -sur laquelle nous aurions très bien pu faire l’impasse puisque déjà testée sur PlayStation- pour vous signaler deux ou trois détails… Difficile de savoir s’il s’agit d’une volonté ou d’une méconnaissance des principes de base du jeu micro, mais les garçons de chez Squaresoft ont pratiquement transposé telle quelle la version console sur PC. Résultat : une adaptation douteuse, rebutante même de prime abord. Essentiellement dans la prise en main et l’utilisation hasardeuse du pavé numérique. Soulignons également que les graphismes sont pour le coup nettement moins affriolants et que la musique « Bontempi » fait doucement sourire avant de devenir vraiment agaçante.
Restent malgré tout un scénario palpitant, une atmosphère cyberpunk envoûtante, et, à force d’acharnement, la joie de s’adonner à un soft franchement atypique sur PC.