PARTAGER
3
sur 5

CD-Rom officiel d’un festival à la palme magique, le Festival de Cannes version 99 nous enivre une fois de plus d’un spectacle atemporel, de la fraîcheur de stars traversant les décennies et des rumeurs de Croisette qui tiennent en haleine quelques jours durant tous les habitants de Cannes, une ville devenue Lumière. Comme à l’accoutumé, la découverte des lieux, des cinéastes, des comédiens, des films et des palmarès se fait au travers des yeux passionnés d’un spectateur du premier jour… un projectionniste arrivé au Palais voici 53 ans. Il nous invite donc à goûter à l’atmosphère particulière de cette ville aux mille et une caméras, au strass des soirées et au stress du dernier jour où les verdicts tombent, ne décernant la palme qu’à celui qui semble la mériter… Une première en 1998, souvenez-vous : la présence de deux jurys, l’un, présidé par Martin Scorsese, jugeant de la qualité des longs métrages présentés, l’autre, présidé par Jean-Pierre Jeunet, récompensant les films d’écoles présentés dans le cadre de la Cinéfondation. A chaque année ses mystères et secrets…

La navigation au sein de ce CD-Rom s’effectue tel un montage vidéo, passant d’une année à une autre, d’une décennie à la suivante, d’un film à un autre. On revit des émotions plus que des événements. Une véritable balade du 7e art au hasard des pas sur la Croisette, bien plus qu’une base de données de films nominés au Festival. Et pourtant. Le Festival de Cannes version 99 ne propose toujours pas l’essentiel, la mœlle du cinéma, le fruit de l’interprétation. En un mot : les extraits vidéo de films cinématographiques. Pourquoi donc ? Question de droits, question de place… des raisons certes très recevables mais qui nous empêchent de pouvoir, à notre tour, jouer les jurys.