PARTAGER
4
sur 5

Les simulations de golf ont mauvaise réputation : en gros, jeux pour papis. Surtout les plus pointues avec leurs paramètres interminables -et quel club je vais prendre, et quelle est la vitesse du vent, et qu’est-ce que j’ai pris au petit-déj’, etc. Bref, aussi ringard qu’une partie de scrabble ou Jean-Pierre Foucault. Heureusement est arrivé… Everybody’s Golf ! On me pardonnera cette formule de réthorique bonaldienne quand on constatera à quel point ce nouvel opus golfesque regorge d’innovations des plus délirantes.
D’abord, fini les personnages en chandail Lacoste avec leur dégaine de nouveaux riches… Cette fois on joue avec des TOONS rigolos tout droit sortis de la spécialité locale au japon, je veux bien entendu parler du Manga. C’est vrai que c’est une habitude avec les consoles, on remplace le réalisme propre aux jeux PC par une ambiance bon enfant volontiers vulgarisatrice… Car tout est dans le titre : Everybody’s Golf, le golf pour tous, même pour les morbaques qui préfèrent s’éclater sur Mortal Kombat… C’est fastoche, la preuve j’ai tout compris sans lire la notice. Le point fort, c’est que le réalisme n’est même pas occulté, la plupart des paramètres habituels sont là (club, vitesse du vent, temps pourri ou ensoleillé, relief du terrain, j’en passe). Vous évoluez en même temps que votre personnage dont les statistiques sont soigneusement sauvegardées, rien à voir avec une vague version arcade du golf… Entraînement, tournois, matchs à deux, trois, quatre, mini-golf, Everybody’s Golf propose une pléthore d’options en plus de 6 parcours différents.

Bref, si votre tonton amateur de golf risque de rester de glace devant ce jeu, vous n’aurez quand même pas tout à fait l’impression d’être un idiot… C’est que chaque coup doit être mûrement réfléchi si vous ne voulez pas vous retrouver le nez dans un bunker (pas un vrai, hein, c’est comme ça qu’on appelle les trous pleins de sable chez les spécialistes)… Réflexion et dextérité sont nécessaires pour réussir un par, d’autant plus que les circuits deviennent rapidement de plus en plus cotons au fur et à mesure que vous prenez de l’expérience…

Mais le principal atout du jeu réside dans son design… Les personnages 3D sont plutôt sympathiques même si définitivement « cliché »… L’environnement est tout aussi agréable, en 3D temps réel, avec des mouvements de caméra variés qui suivent la trajectoire de la balle « intelligemment »… On pourra regretter que les concepteurs n’aient pas poussé leur délire Manga jusqu’au bout avec des paysages zarbis genre SuperMario mais l’atmosphère bucolique habituelle -des arbres, de l’herbe, des oiseaux qui chantent- tient bien la route ma foi…
Une simulation pointue et attractive, ça ne court pas vraiment les rues, Everybody’s Golf est donc sans aucun doute un achat judicieux…