PARTAGER
2
sur 5

Etre dans le move aujourd’hui, c’est écouter et s’échanger de la musique au kilo ! Cent Ko d’un côté, 3 Mo de l’autre. On commence à le savoir, et à l’apprécier soyons clair, le MP3 change nos habitudes. Du coup, la chaîne hi-fi n’a plus la cote et prend la poussière dans le salon. Pourquoi s’en soucier ? Après tout, l’ordinateur se révèle bien plus pratique pour écouter le dernier titre à la mode. Suffit juste de télécharger le bon player. Justement, fort du succès de son Dance e-Jay 2, l’éditeur Focus Marketing tente d’imposer une nouvelle référence en la matière : e-Jay MP3 station 1.0. Un truc de djeunes, forcément.

Quoi qu’il en soit, ce lecteur de fichiers MP3 pourrait bien faire de l’ombre aux célèbres Sonique et WinAmp. Son atout principal : la gravure. Qu’il s’agisse d’effectuer une copie d’un CD audio ou d’en créer un à partir de fichiers MP3, e-Jay MP3 station 1.0 constitue à n’en pas douter l’outil le plus simple et le plus pratique à utiliser. Aucune connaissance technique n’est requise. Second atout : l’encodage. Ou plus précisément la conversion de fichiers WAV au format MP3. Sympa ? Pas si sûr… Cette fonction a été volontairement bridée, se limitant à cinquante utilisations. Une fois le quota dépassé, il s’avère nécessaire d’effectuer une mise à jour gratuite pour pouvoir effectuer cinquante nouvelles conversions. Question : Pourquoi tant de haine ? Réponse de l’éditeur : « Nous avons délibérément choisi de ne pas intégrer l’encodeur illimité car nous ne voulions pas pénaliser les nombreux utilisateurs qui n’en ont pas l’utilité avec un prix supérieur. Pour ceux qui sont intéressés par la version illimitée, il suffit de commander la mise à jour adéquate pour 80 F. » Un choix marketing qui nous laisse plutôt perplexe… D’autant que les deux players en vogue, Sonique et WinAmp, sont proposés gratuitement. Autre déception : l’absence d’égaliseur. Aucun réglage possible si vous passez de la 9e Symphonie au dernier Beck ! En revanche, Focus Marketing nous gratifie d’un « Music animator » dont le principe consiste à générer une animation visuelle paramétrable qui suit au doigt, et surtout à l’œil, le rythme de la musique. Un gadget sympathique que Sonique a déjà expérimenté…