PARTAGER
3
sur 5

Que tous ceux qui ne parvenaient pas jusqu’à présent à améliorer leur niveau de jeu aux échecs se rassurent : Mindscape vous propose désormais une véritable méthode EAO, Echecs assistés par ordinateur… En d’autres termes, l’interface utilisateur ne se limite plus à un simple échiquier en trois dimensions mais dispose d’une panoplie incroyable d’outils, dont l’unique objectif consiste à vous faire gagner… en toute intelligence ! A tel point que l’écran peut être rapidement envahi par de multiples fenêtres « d’aide à la décision ». Vous n’êtes donc plus seul…
Au hit-parade des outils, notez la présence d’un Entraîneur vous conseillant en temps réel sur les actions à entreprendre ou à éviter. Un véritable entraînement au travail d’anticipation des réactions de votre adversaire. Pour les grands débutants, Chessmaster 6000 prévoit un apprentissage progressif afin de découvrir de nouvelles ouvertures possibles (près de 2200). Une fois que vous aurez acquis un niveau plutôt satisfaisant, il vous faudra faire vos preuves face à des joueurs plus ou moins confirmés, aux caractéristiques et styles de jeu très variables. De l’employé de banque amateur d’échecs à des joueurs professionnels et reconnus, tels Kasparov… Pour les affronter, mieux vaut au préalable consulter la base de données, qui vous dévoile les tactiques de jeux des plus grands pour venir à bout de parties difficiles.

Côté graphisme, Chessmaster 6000 ravira les amateurs de beaux bois et belles pierres… et les fins cuistots qui n’auraient sans doute jamais pu imaginer pouvoir un jour jouer aux échecs avec des salières et des poivriers. Autre nouveauté : une voix au grand cœur vous annonce tous les coups joués et vous met en garde en cas d’action non réglementaire. Unique reproche : certains joueurs adverses réfléchissent trop rapidement. Du coup, il arrive régulièrement que les annonces soient incompréhensibles. Egalement navrant, la partie dite « terminée » en cas de répétition de 3 coups. L’adversaire -géré par l’ordinateur- ne semble pas gérer le fait que l’utilisateur n’a parfois qu’une seule possibilité de jeu. La partie est alors suspendue sans que l’adversaire soit pénalisé. Seule solution : définir de nouvelles personnalités de jeu afin de défier des personnes enfin à la hauteur…