PARTAGER
3
sur 5

Avis aux nostalgiques et pauvres hères orphelins de leur Centre Georges Pompidou en plein lifting, voici un ersatz des plus consommable finalement. L’ambiance du musée n’y est pas vraiment, mais quelle ambiance après tout ! Une vue lointaine sur la Tour Eiffel ou les toits de Paris en panoramascope, voilà qui devrait suffire à situer LE haut-lieu de l’art moderne in Paris. D’ailleurs, CD-Rom oblige, ce musée-là est évidemment virtuel ; ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre.
Dix décennies en dix étages et laissez-vous emporter par le tourbillon du temps. Côté manip’ on fait plus agréable que la présentation circulaire bâteau-rasoir. Mais l’essentiel est là, 310 œuvres présentées, illustrées. L’auteur, « sa vie, son œuvre », en résumé ou en son et lumières, de tonton Salvador à papy Matisse. Plus instructifs encore, les digressions autour d’un patrimoine sculptural et architectural. Ah ! cette chère maison de verre de la rue Saint-Guillaume si souvent soustraite à l’œil du passant.
In fine, pas de quoi épiloguer pendant trois plombes, mais en attendant de revoir notre tas de tubes en fonction…