PARTAGER
4
sur 5

Il y a peu, l’association de Murielle Lefèvre (27 ans), réalisatrice inspirée d’œuvres multimédias, et de Kveta Pacovskà, artiste contemporaine et illustratrice pour enfant, donnait déjà naissance à un CD-Rom étonnant, tant dans le fond que dans la forme : Le Théâtre de minuit. Une expérience novatrice et fort concluante qui prenait le parti, risqué, de transposer l’univers atypique des livres-objets de Pacovskà -conçu à base de collages, de découpes, de formes animales ou humaines, de couleurs et teintes éclatantes-, sur un support multimédia et donc, de fait, une initiative sonore, animée et interactive… Une réussite totale, on en redemande. Syrinx, l’éditeur, répond à l’appel et nous fait ce somptueux cadeau pour Noël : Alphabet. Dans le même esprit, il s’agit pour cette fois de malmener les 26 lettres de l’alphabet en état d’apesanteur à l’écran. En utilisant le mulot comme les touches du clavier, l’utilisateur perturbe ou déclenche une séquence dont il devient l’unique metteur en scène : les F se démultiplient et s’envolent au gré des mouvements de souris, le G avale d’autres G et grossit jusqu’à l’explosion, le S frissonne lorsqu’on le caresse, etc. Outre les rires, les chuchotements et les cris d’enfants qui épellent à tout va chacune des lettres pointées, les actions génèrent des sons, des musiques : les carrés du L se croisent et composent un mélancolique trio à cordes, des rythmes de bambous agresse le N. Avec la boîte à musique du Q, vous composez votre morceau de manière aléatoire et pouvez sauvegarder les plus réussis.
Dans cet abécédaire interactif, les scènes défilent et jamais ne se ressemblent. Aucun menu ne vient troubler le ballet de lettres organiques qui prend vie sous nos yeux.

A Tokyo, NHK Educational distribue depuis belle lurette des CD-Rom purement créatifs. Sans visée éducative pompeuse et mal placée, on joue simplement sur l’éveil, la curiosité, l’émotion. « Il semble qu’un CD-Rom qui propose une utilisation simple et laisse parler le son, les couleurs et les images, trouve son audience au fur et à mesure de la maturation du marché du CD-Rom en général », indique Murielle Lefèvre, qui revendique complètement l’influence japonaise en la matière. Clairement, Alphabet, cette poésie sans paroles, interpelle le bambin comme elle défrise l’utilisateur blasé. Et les œuvres de Pacovskà continuent de prendre vie dans nos machines. Nous aussi, avec elles.