PARTAGER
3
sur 5

Ne vous étonnez pas de voir des rangées de pavés chez vos revendeurs habituels. Pour autant, ne les jetez pas sur la caissière car il s’agit simplement du packaging symbole choisit par Le Monde pour son CD-Rom dédié à la commémoration des 30 ans de mai 68. Notons cependant que la référence purement nationale s’arrête ici. Comme indiqué dans le titre, 68, une révolution mondiale, privilégie l’angle international en s’attardant sur la quasi-totalité des points chauds du globe à l’époque. Résultat : le mai 68 français est certes relaté, mais il ne constitue qu’un court volet sur l‘ensemble du contenu.
Sont donc passés en revue la guerre du Vietnam, l’Espagne franquiste, le bref printemps de Prague et de Varsovie, la vague contestataire américaine, la fin de la Révolution culturelle en Chine, la Grèce des colonels, les guérillas en Amérique Latine et les grandes révoltes estudiantines en Italie, en RFA, au Japon, en Grande-Bretagne et en France.

On entre ici dans le vif du sujet par pays, par thème, ou en suivant la chronologie qui répertorie les événements significatifs du 1er janvier au 31 décembre 68. A travers la (re)découverte de ces événements, l’utilisateurs appréciera de pouvoir s’appuyer sur quelques documents originaux essentiels pour comprendre la situation et les contextes : le testament de Ho Chi Minh du 10 mai 1969 ou la Lettre à une enseignante de Lorenzo Milani (1967) qui met le feu aux poudres et déclenche véritablement la révolution étudiante contre le « classisme » du système d’enseignement italien. Appréciables également, ces nombreuses archives (photos, affiches, films…) qui illustrent les commentaires écrits.

Le CD-Rom relève donc toutes les étincelles qui ont mis le feu aux poudres et engendré les soulèvements populaires. Comme la décision prise par le gouvernement polonais d’interdire la représentation au Théâtre national de Varsovie du drame Les Ancêtres de Mickiewicz, les contestations américaine à propos de la guerre du Vietnam ou la révolte des noirs, la mort d’un étudiant tué par la police en RFA lors d’une manif étudiante contre le Chah de Perse, Reza Pahlevi, en visite à Berlin… Et présente les grands courants de pensée en vigueur, les personnages clés (Mao Zedong, Pasolini, Ernesto Che Guevara, Martin Lutherking et Godard, Cohn-Bendit, Sauvageot, Krivine en France…) et autres éléments perturbateurs.
La culture à proprement parler n’est pas en reste, quoiqu’un peu minimisée tout de même. La New Left Review (fusion des journaux étudiants de gauche The New Reasoner et Universities and Left Review), le cinéma et la révolution à Cuba, la contre-culture hippie, le LSD et Leary, Woodstock, le sabordage du festival de Cannes par Godard et Truffaut, l’engagement des intellectuels en Chine sont évoqués trop succinctement. Un peu court !

C’est d’ailleurs l’impression générale ressentie à l’usage de ce 68, une révolution mondiale, même s’il constitue une bonne source documentaire. Mais Le Monde nous indique avoir volontairement privilégié une optique grand public. Un site (un de plus !) monté pour l’occasion intéressera peut-être les utilisateurs restés sur leur faim…