PARTAGER

Nouveaux site d’information axé nouvelles technologies, lesnews.net est une édition propre de l’Agence Online, spécialisée dans « l’optimisation des contenus » de sites Web d’entreprises ou institutionnels. Un concept plus ou moins calqué sur les plus grandes réussites américaines (News.com en tête), mais adapté à la communauté des internautes francophones. Emmenée par Eric Malerbes, rédacteur en chef, l’équipe est ravie de retrouver avec l’Internet l’excitation du temps des radios libres.


Eric Malerbes jubile. Le 20 janvier dernier, le patron de l’Agence Online lance sa toute première édition, entièrement réalisée en interne : lesnews.net. Un bulletin d’infos quotidien consacré aux technologies de l’information. Pour en arriver là, le parcours est plutôt classique : bien au fait des difficultés de faire vivre un contenu indépendant online, cet ancien journaliste de l’Agence de presse ACP (Agence Centrale de Paris) a, comme à l’accoutumée, décidé dans un premier temps de créer et de fournir des prestations éditoriales aux entreprises et aux institutions désireuses de s’implanter « comme il faut » sur la Toile. L’Agence Online est donc fondée autour d’une équipe de journalistes et de graphistes, très vite rejointe par un pôle technique bien décidé à mettre son expérience au service du contenu. « On a commencé par faire de la création de sites qui implique des traitements rédactionnels particuliers » indique Eric Malerbes. Entres autres réalisations : le site d’Auchan et celui de l’institut Alfred Fournier, spécialisé dans la santé.

Mais cette activité, adaptée aux exigences des clients, n’a jamais été, loin s’en faut, l’ultime objectif de l’agence : « l’idée de développer nos propres projets d’édition est à l’origine de tout, mais il nous fallait d’abord trouver un modèle économique viable pour en arriver là ». Et nous y voilà, avec lesnews.net. Pourquoi les nouvelles technos ? « Certes, il existe déjà des sites d’information spécialisés » reconnaît le rédac’chef, « mais nous avons décidé d’informer les internautes en optant pour une approche grand public, un peu transversale. Nous pensons, qu’au delà du média Internet, il y a derrière une révolution globale en marche qui va profondément changer le quotidien des gens et qu’il est indispensable de les informer clairement et globalement pour comprendre ce qui se passe. » Pour autant, Lesnews.net se contente de livrer quotidiennement sur son site, et par mail à ses abonnés, des brèves d’actu, façon dépêches d’agence. « C’est un service, lequel a pour objectif d’informer rapidement les visiteurs. De fait, nous privilégions les textes courts et précis. » Quelques infos plus développées -aux thèmes récurrents : les technologies le lundi, le kiosque le mardi, les nouveaux sites le mercredi, l’entreprise le jeudi et le baromètre le vendredi- font néanmoins l’objet de mini-dossiers. A terme, des liens achemineront les intéressés vers des ressources plus fouillées et des compléments d’info pour faire du site une véritable porte d’entrée spécialisée nouvelles technos, et non pas un portail. Une appellation qu’Eric Malerbes n’apprécie guère : « ce qui me gêne dans cette notion, c’est que tout devient un peu confus, notamment entre le service commercial et l’information. Entre les infos elles-mêmes parfois. L’optique supermarché ne m’intéresse pas ! ».

Inspiré de News.com (de CNet), dont le professionnalisme et la réussite font l’admiration de l’équipe, lesnews.net parie profondément sur un traitement grand public, « sans jargon, sans code », proche de la vulgarisation. Concrètement, il s’agit moins de s’attarder sur les faits techniques, économiques ou financiers du marché que sur les enjeux, les acteurs et les évolutions technologiques dans la société de l’information : « France Telecom et AOL pondent plusieurs communiqués par jour, je ne pense pas que cela intéresse les internautes de tout savoir. » Par ailleurs, si la couverture de l’info est internationale, il est cependant prévu de privilégier les enjeux nationaux ou européens. Vue sous cet angle, Eric Malerbes limite la concurrence. Le plus sérieux, selon lui : ZDNet France, « bien qu’il soit davantage orienté technologies ». Autre manière de ne pas être simplement un diffuseur de plus noyé dans la masse de site d’infos techno, l’équipe rédactionnelle, composée de trois personnes et de quelques correspondants étrangers occasionnels, pêche large. « Nos news proviennent à la fois du Web, des grands acteurs du secteur, des rediffuseurs classiques et de la presse papier. Pour confirmation, on se sert encore du téléphone ! » Certains l’auraient-ils définitivement oublié ? lesnews.net compte aussi énormément sur la réception de toutes sortes de communiqués -un formulaire est en ligne.

Reste que si l’aventure est aujourd’hui bien entamée, l’équipe doit mettre impérativement en place un modèle économique propre au site. Au contenu, gratuit, ne viendra jamais se greffer de boutons marchands affirme Eric Malerbes. « Pas question, je préfère réaliser une galerie marchande bien distincte de l’info, un nouveau site en fait ». Seul moyen de rentabiliser les investissements : la pub. Encore, toujours. « Nous partons sur une base anglo-saxonne, avec des espaces de location classiques et un partenaire principal pour une période donnée ». Pas de mauvaise association possible ? Le rédac’chef est confiant, « ça reste de l’affichage. Je sais que la distinction peut parfois poser des problèmes, mais nous serons clairs et comptons sur notre bonne foi ! »

Une première campagne de communication online vient de rapporter 280 abonnés -« pour une grande majorité, les diffuseurs et autres professionnels de l’infos, nécessaires dans un premier temps »-, l’heure est dorénavant au référencement. Mais lesnews.com est une première, l’Agence Online espère pouvoir à terme éditer de véritables webzines : « je ne pense pas que le Net soit uniquement réservé à l’info brute et aux textes courts. Il y a, à mon avis, de la place pour des magazines en lignes, des dossiers fouillés et de grands papier de fonds. » Et puis du contenu spécialisé, à forte valeur ajoutée, ça se paye… Tout est possible, comme au temps des radios libres, aime à dire Eric Malerbes. Une grande majorité de l’équipe de l’agence a bien connu l’époque, en 81, certains s’y sont même essayés. « Aujourd’hui, on retrouve exactement cette même logique avec l’Internet. En radio, l’économie a vite repris le dessus, sur le réseau, je ne me fais pas d’illusion, ce sera la même chose, à la différence ici que les intervenants, les pionniers surtout, auront plus de poids dans la définition des règles… »

lesnews.net : http://www.lesnews.net