PARTAGER
0
sur 5

Il existe encore dans notre capitale, trop souvent prise dans la tourmente du bruit et de la fureur, des petits îlots de quiétude. Courez vite à la Chapelle de la Sorbonne, où vous découvrirez une exposition remarquable consacrée à Vasco de Gama et à l’Inde. Même si ça n’est pas l’essentiel; il vous sera ainsi possible d’allier la découverte artistique à une promenade dans un lieu où règnent silence et fraîcheur. Si par la même occasion vous voulez admirer les pièces d’inspiration indo-portugaise qui composent cette exposition, vous ne serez pas déçus : étoffes, tapisseries, vestiges du vaisseau qui fit le périple qui séparait le vieux continent de l’orient mystérieux, vous y attendent. Vous voyagerez dans un monde lointain et vous vous évaderez aux temps des croisades pour une durée illimitée. Plus axée sur l’apport des chrétiens que sur la religion et la culture hindouistes, l’exposition donne cependant à voir quelques scènes des us et coutumes indiennes qui illustrent le mélange de cultures des autochtones et des nouveaux arrivants.

L’initiative de la Fondation Calouste Gulbenkian n’est pas dictée par un souci de faire un bilan, a posteriori, de cette aventure indo-portugaise, mais de nous faire découvrir ce que cette « rencontre » a eu d’enrichissant pour les deux mondes. On retrouve la richesse des couleurs des étoffes, le fin travail des pièces d’orfèvrerie ; on peut voir des coffres somptueux, des marqueteries fines, des statues évocatrices des multiples dieux de l’Inde, ou des représentations de saints, plus proches de la religion chrétienne.
Plutôt que de chercher à confronter les origines, l’exposition propose des passerelles et l’on saisit la nuance. Si vous voulez parfaire vos connaissances sur Vasco de Gama, l’exposition universelle qui vient de débuter à Lisbonne lui rend un hommage particulier.

Manuelle Frédérique


Chapelle de la Sorbonne
Place de la Sorbonne Paris 5e
Jusqu’au 30 juin 1998
Entrée gratuite