PARTAGER
3
sur 5

La grande cantatrice (le mot convient-il?) du Sénégal nous revient ici avec son premier album solo, sorti aux Etats-Unis, et produit par son compatriote Musa Dieng Kala. Yandé Codou Sène est toujours fidèle à elle-même : la voix étincelante, le chant haut perché… Les percussions battent la mesure, la kora, le riti (violon traditionnel) et le xalam (guitare traditionnelle) s’invitent en douceur. Et vogue la reine du chant, sur une suite de ballades sereines et savoureuses. On danse légèrement dans sa tête. On lâche le pied droit et on se laisse entraîner. L’esprit des nuits de pleine lune a l’air encore très vivace dans cette contrée d’Afrique de l’Ouest.
Née en 1932, Yandé Codou Sène est issue d’une grande famille de griots (sa mère, Amadjiguène, était une référence en la matière).
Beaucoup plus connue à l’étranger pour ses collaborations avec Youssou Ndour, Wasis Diop et Baaba Mal, Codou Sène est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles voix du Sénégal. Elle était la griotte personnelle du président Léopold Sedar Senghor…