PARTAGER
4
sur 5

A la fin des années soixante, le reggae se transforme : après la langueur du rock steady et la vigueur des vieux reggae, des rythmes plus lourds et plus lents accompagnés de paroles rasta font leur apparition : ainsi naît la musique « roots », celle du ghetto. C’est à cette époque que Vivian Jackson « Yabby You » apparaît. Né en 1946, d’une famille de sept enfants, la maladie l’empêche rapidement de travailler. C’est partagé entre des séjours à l’hôpital et à l’église qu’il commence à chanter. En 1972, quand, au prix de nombreux efforts, sort son premier titre, Conquering lion (par Vivian Jackson and the Ralph Brothers), c’est un succès. La chanson commence par les mots : « Be you / Yabby Yabby You » et tout le monde finira par appeler le chanteur « Yabby You ». S’ensuivent des enregistrements au Black Ark Studio de Lee Perry en 1974, puis avec King Tubby en 1976-1977.

Très préoccupé de questions religieuses et bibliques -ce qui donne un poids inégal à ses lyrics-, entouré des meilleurs musiciens (Tommy Mc Cook, Bobby Ellis) et producteurs du moment, promoteur de jeunes talents (Wayne Wade, Michael Prophet, Junior Brown), Yabby You a laissé derrière lui une oeuvre marquante et peu reconnue. Ce double CD édité par l’excellent label Blood and Fire de Steve Barrow lui rend hommage : pas moins de 47 titres (dont de nombreuses versions de Conquering lion) et un magnifique livret. Du beau travail et un plaisir toujours renouvelé.
A signaler : la parution récente d’une encyclopédie du reggae (en anglais), très complète, bourrée de références discographiques et de photos : « Reggae – The rough guide » par Steve Barrow et Peter Dalton, Editions The Rough Guides / Distribution Penguin.