PARTAGER
3
sur 5

Pour ceux d’entre vous qui ne le sauraient pas, Sonar est un Festival des musiques actuelles qui, depuis quelques années déjà, a lieu à Barcelone (Espagne). C’est même le festival le plus important du genre, de par l’importance et la qualité de sa programmation, car il a su rester fort ouvert. Cette année, pour fêter l’événement, les organisateurs de Sonar ont eu la riche idée d’éditer un CD regroupant des morceaux d’artistes se produisant au festival. Un bonne occasion pour nous d’écouter d’une part de la bonne musique, de l’autre de pouvoir se faire une idée de la diversité et des nouvelles directions prises dans le domaine des musiques innovantes (principalement électroniques).

Vous trouverez donc sur cette quadruple compilation (!) -à un prix plus que raisonnable- nombre de noms inconnus ou presque, mais aussi d’autres auxquels nous sommes déjà familiarisés. Ainsi, Jay-Jay Johanson en ouverture, qui a donné son désormais fameux So tell the girls that I am back, crooner du futur pour certains, potache surfait pour d’autres. N’entrons pas dans la polémique, ce morceau-là est délectable.

Vous aurez aussi droit à Jimi Tenor, qui fait un petit peu plus l’unanimité, avec Caravan, vraiment splendide. Parmi les têtes d’affiche, retenez Mouse on Mars (Owai), DJ Vadim qui se frotte à Daniel Pemberton (Beyond thought), Coco Steel & Lovebomb (Time & space), Les Rythmes Digitales (Jacques your body), Laurent Garnier l’incontournable (Flashback), Coldcut (Timber), Jeff Mills (The Bells), Pan Sonic -en fait Panasonic rebaptisé pour de sombres histoires de procès avec vous imaginez bien qui- (149kia). Ca fait pas du beau monde sur la platine, ça ? Et imaginez que vous allez en découvrir pas mal d’autres, tout au long des 50 morceaux et des 5 heures ou presque de musique proposés…