PARTAGER
3
sur 5

Nouvel album de Jon Tye, aka Twisted Science (et 2 Player), patron de Lo Recordings, après Blown sorti en 1997. La recette est la même : une drum&bass torturée et expérimentale, étonnament lo-fi, entre Third Eye Foundation et Alec Empire. La concision des morceaux, l’utilisation des basses (fréquences), de couches bruitistes, insistantes comme du Kevin Shields prenant le thé avec Masami Akita, de percussions métalliques distordues font néanmoins du disque quelque chose d’assez original. Certains titres atteignent même une sorte de groove bizarre (NY dog tones), mais alors de très loin. Comme une bande son obsédante composée à partir de résidus sonores urbains, bricolée dans une cave, avec le métro qui passe au dessus et bien sûr « l’outil le plus pointu de la boîte ». Un disque d’électronique bruyante et dégueulasse, sale et malpolie -à visage humain, donc, et avec un coeur qui bat la chamade comme quand on l’entend en se plaquant les mains sur les oreilles au beau milieu d’une de ces raves acid-core qui font le charme de nos banlieues post-industrielles. Boum-boum et pas de discours, mais un son cradingue et jouissif qui fait toute la force du disque.