PARTAGER
4
sur 5

James Crabb, Geir Draugsvoll (accordéons)
A l’instar de la petite chaîne qui monte, qui monte… Naxos, la « petite » maison d’édition budget price, commencerait-elle à inquiéter les plus prestigieuses majors, à l’heure où le CD classique ne se vend plus, ou si peu ? Fini, en tout cas, le temps où l’on rigolait de la jeune firme allemande recrutant d’obscurs orchestres et autres chefs d’Europe de l’est pour mieux casser les prix du marché… Aujourd’hui, Naxos a (bien) fait ses preuves, possède quelques gravures du meilleur tonneau, et explore, qui plus est, des champs entiers de la musique laissés en friche par ses célèbres concurrents -du baroque (les enregistrements de Niquet) au plus contemporain (entendre les superbes rééditions Szymanowski).D’où, sans doute, cette nouvelle collection « Début » proposée par EMI, vendue aux alentours de 50 francs et offrant à de jeunes artistes leur première chance au disque. Quand, en plus, ils ont de l’audace et décident de réhabiliter, comme ici, un instrument longtemps méprisé et banni des formations classiques -l’accordéon-, on applaudit des deux mains. Les œuvres choisies (Pétrouchka de Stravinsky, et les Tableaux d’une exposition de Moussorgsky) s’y prêtent idéalement, le travail de transcription exploitant au mieux la sensibilité folklorique de ce répertoire. Une recréation/réhabilitation enthousiasmante.