PARTAGER
4
sur 5

Le groupe Sphere original, quartette composé de Kenny Barron, Charlie Rouse, Buster Williams et Ben Riley, présentait une cohésion hors du commun qui lui permettait de rester en permanence dans ce qui ressemblait fort à un état de grâce. Dix ans après la mort de l’irremplaçable Rouse, Gary Bartz a été invité à tenir les parties de saxophone dans ce qu’on pourrait bien appeler Sphere II.
Choisir un alto à la place du ténor change tout. Rouse jouait dans tous les registres du ténor avec la même aisance mélodieuse ; l’alto de Bartz n’a pas cette gamme étendue de sonorités. De plus, Rouse était un pur bebopper de « l’école Monk », là où on sent du Coltrane chez Bartz qui joue plus dans le registre du blues rocailleux. En d’autres termes, Sphere II est un animal différent de Sphere I mais c’est un aussi beau pur-sang. La fluidité de l’interjeu, la façon dont leurs phrasés et leur dynamique s’associent avec une telle justesse sont tout à fait remarquables. Que ce soit sur des thèmes de Monk comme We see ou Hornin’ in, le thème de Strayhorn Isfahan, les compositions originales de Bartz, Barron ou sur Surrey with the fringe on top, la veille magie, subtilement transformée, est là. Une musique qui se redécouvre à chaque nouvelle écoute.

1) We see (Monk) – 2) Isfahan (Strayhorn) – 3) Uncle Bubba (Bartz) – 4) Hornin’ in (Monk) – 5) Buck and wing (Bartz) – 6) Twilight (Barron) – 7) The surrey with the fringe on top (Rodgers/Hammerstein)

Kenny Barron (p), Gary Bartz (as, ss), Buster Williams (b), Ben Riley (d). Enregistré le 4 octobre 1997 à Brooklyn, New York