PARTAGER
3
sur 5

Décidément le ska a encore de beaux jours devant lui. Après l’offensive No Doubt, voici la version couillue de ce revival en la personne des Smash Mouth, alchimie plutôt réussie entre le groupe de Gwen Stéfani et les Foo Fighters, le tout saupoudré d’un zest de Madness et des Smashing. Un album qui mêle habilement l’énergie brutale du grunge, les mélodies pop et les rythmiques ska. Cela donne parfois de petites perles comme Flo, Walking on the sun ou the Fonz, mais aussi des titres aux relents un poil plus bourrins comme le ridicule let’s Rock. Natif de San José en Californie du Sud, le groupe n’oublie pas non plus sa proximité hispanisante et son explosif Padrino sent bon l’après bataille à Fort Alamo. Actuellement Fush Yu mang est en train de dynamiter les charts us et les College Radio. Chez nous, il suffirait d’un programmateur un peu plus futé que les autres pour que Smash Mouth se fasse une jolie place au soleil de l’hexagone. Bien sûr le chanteur est beaucoup, mais alors beaucoup moins sexy que la Stéfani, mais question musique, un peu de poil autour des guitares n’a jamais fait de mal à personne.