PARTAGER
3
sur 5

Et encore un bon disque qui sort sur le label Lo Recordings, dont on aimerait bien qu’un jour -assez prochain si possible- il ait une distribution en France. On était resté sur le projet de Thurston Moore, voici désormais Richard Thomas -et ses Wormholes– qui déboule. Le gaillard a déjà commis des singles (7″ et 12″) qui sont bien évidemment assez introuvables dans notre beau pays. Ici avec les Wormholes -Graham Blackmore, Anto Carroll et David Carroll encore-, il muscle son electro foutraque pour un résultat se situant quelque part entre Add N to X, Cornershop et Twisted Science. A se relire, on dirait un peu du n’importe quoi, mais les morceaux de Richard Thomas sont assez structurés, avec de grosses basses rodant comme des requins autour de corps sonores en lambeaux de claviers, en guenilles de guitares déliquescentes.

Le tout est pourtant plutôt digeste, comme Sex kitten ou Sceptron sperry gyroscope (ces titres, quand même !). D’autres fois, il faut un peu plus tendre l’oreille pour s’y retrouver dans ce laboratoire improvisé de sons –Salt and vinegar, Route/also (eammon directions), Lieblings gruppe, The Gibson grasshopper. Mais après tout, un petit peu d’exercice ne devrait pas vous faire trop de mal !