PARTAGER
3
sur 5

Mais qui sont les Residents ? Si vous avez la réponse, n’hésitez surtout pas à le faire savoir à la terre entière. Car personne ne sait qui compose ce groupe, l’un des plus mystérieux de l’histoire du rock. Aucune photo d’eux à visages découverts n’existe. Seuls des clichés de gentlemen portant tuxedo et haute-forme, affublés de drôles de têtes d’aliens cyclopes les représentent. C’est peu. Mais cela ajoute du charme à leur musique de barjos, qu’il faudrait qualifier de non rock, un point c’est tout, tant elle a toujours refusé les étiquettes et les influences. Par contre, ces charmants aliens sont connus pour avoir écorné avec beaucoup de dérision et d’inventivité certains des plus grands mythes -agréables ou pas- de notre siècle, dont Hitler (sur Third Reich’n’roll), les Beatles (Meet the Residents), Elvis Presley, voire des concepts comme la publicité et la société de consommation (The commercial album).
Cette fois-ci, c’est la bible qui a leurs faveurs, ainsi que l’explique le booklet : « The word Bible means « book ». (…) The Residents have tackled this book in all its complexity without the responsability of the scholar. Though many months have gone into research, the intent of the music and lyrics remain within the realm of the poet. (…) The desire is to neither vilify nor sanctify the book, but to allow it to be humanized. » La musique ? Elégiaque, impertinente, et toujours magique… Vous aussi, faites le pas et devenez un membre du club des Residents