Nous suivons Mind Over Mirrors depuis son premier album chez Digitalis  en 2011 : nous sommes même le premier magazine culturel français à en avoir parlé sur le web et dans les kiosques. A présent que Jaime Fennelly participe à un spectacle de danse avec Miguel Gutierrez, intitulé Storing the Wintrer, plébiscité internationalement et présenté début mars à Beaubourg, nous ne pouvions pas ne pas en parler plus en détails. Nous avons même demandé à Jaime de nous concocter un petit mix pour l’occasion, disponible ici-même.

[soundcloud url= »http://soundcloud.com/mindovermirrors/chronicart-mix/s-mgdbC »]

La petite histoire derrière Storing the Winter

Miguel Gutierrez et Jaime Fennelly (Mind Over Mirrors) se sont tous deux rencontrés dans la forêt de pins du sud des Etats-Unis au cours de l’été 2001. L’automne suivant, réfugiés au dernier étage d’un entrepôt abandonné de Bushwick à Brooklyn, ils ont utilisé les détritus entassés dans l’entrepôt pour concevoir une série d’actions sonores, plastiques et chorégraphiques pendant quatre années. Huit ans plus tard, ils ont réinvestigué leur travail pour proposer le spectacle Storing the Winter et dont les deux artistes parlent ici-même : http://vimeo.com/57693095.

Jaime Fennelly et Miguel Gutierrez

Mind Over Mirrors est le projet de Jaime Fennelly, harmoniumiste et sorcier de l’électronique base à Chicago. Utilisant un harmonium indien à pédale, des oscillateurs, un délai à bande et des processeurs divers, Fennelly assemble patiemment des mélodies répétitives jusqu’à en faire des montagnes sonores massives. Pour Brendan Greaves, la musique de Fennelly se situe entre les improvisations à l’harmonium de G.I. Gurdjieff, les chants du choeur Sacred Harp et les BO d’Edward Artemiev pour les films de Tarkovsky, dans une musique à la fois formaliste, moderniste et folklorique, où le souffle redevient l’enjeu central de la musique. Son quatrième album, When The Rest Are Up At Four, a paru chez Immune Recordings en septembre dernier, après trois albums chez Digitalis, Gift Tapes et Hands in the Dark. Fennelly s’est également illustré dans le trio foufou Peeesseye avec Chris Forsyth et Fritz Welch de 2002 à 2010, avant de se lancer dans des disques en solo et sous le nom Ind Over Mirrors.

Miguel Gutierrez, musicien et chorégraphe vivant à Brooklyn, a été intronisé par Dance Magazine « l’un des artistes américains les plus provocateurs et nécessaires ». Il conçoit des chrorégraphies en solo et pour groupes sous le nom Miguel Gutierrez and the Powerful People. Son travail a tourné partout dans le monde et a reçu le soutien de nombreuses institutions et fondations ; il est également lauréat de trois Bessie Awards, plus grande distinction new-yorkaise en matière de chorégraphie. Il a également publié un recueil de textes à performer, When Your Rise Up, chez 53rd State Press. Il est également le créateur de Deep Aerobics, un entraînement physique absurde pour culturistes et bodybuilders.

Storing The Winter (2013)
Le 02 mars 2014 au Centre Pompidou

Article précédentMatti Bye – Bethanien
Prochain articleJulie est amoureuse