PARTAGER
4
sur 5

C’est d’abord avec une certaine perplexité que l’on aborde ce nouvel album du pianiste français pour le label Dreyfus Jazz : Petrucciani n’en est pas à son premier concert en solo publié ; le répertoire est en grande partie connu (trois classiques, des thèmes des « années Blue Note », d’autres extraits de ses récents albums avec Stéphane Grappelli ou en sextet) ; et l’on se demande s’il saura encore surprendre, éviter les répétitions et éviter de brasser à l’excès ce passé certes extraordinaire mais pas forcément inusable. Pourtant, aux premières notes de Looking up (sans doute une des plus belles compositions jamais écrites par Petrucciani), enchaîné avec Besame mucho (dans une version beaucoup plus convaincante que celle de l’album Marvellous) toutes les réticences s’envolent : sans redites, le pianiste rejoue ces morceaux que l’on connaît par cœur et réussit à éveiller un intérêt constant chez l’auditeur. De la swingante mélodie de Little piece in C for U jouée sans accords à un Caravan qui se cherche dans les profondeurs du clavier… jusqu’à la Trilogy in Blois, très beau moment également, on comprend assez vite que ces versions solitaires ne sont pas les moins belles de la discographie du pianiste. Bref, que Solo Live n’est pas le moindre de ses albums.

1) Looking up – 2) Besame mucho (Velasquez Consuelo) – 3) Rachid – 4) Chloé meets Gershwin – 5) Home – 6) Brazilian line – 7) Little piece in C for U – 8) Romantic but not blue – 9) Trilogy in Blois – 10) Caravan (Duke Ellington) – 11) She did it again / Take the A train / She did it again (Michel Petrucciani / Bill Strayhorn). Compositions de Michel Petrucciani, sauf mention contraire.

Michel Petrucciani (p). Enregistré live à Francfort le 27 février 1997.