PARTAGER
2
sur 5

Ce ne sont encore pas les hésitants couinements asthmatiques de nourrisson en robe du soir de la chanteuse Lisa Ekdahl qui font l’intérêt de ce second album ; inutile de se voiler la face (qu’elle a charmante, d’ailleurs), son timbre enfantin et sa tessiture limitée lui interdisent de rejoindre les aînées auxquelles elle pourrait rêver qu’on l’associe. Nul doute que c’est involontairement qu’elle imite à s’y méprendre la doublure française de Bart Simpson sur certains morceaux (Just for a thrill, Night & day), mais pour l’amoureux de Cole Porter, c’est agaçant. Fort heureusement, l’excellent trio du pianiste Peter Nordhal, raffiné, discret, classique et classieux, sauve l’album de l’insignifiance. Sans ostentation mais avec une sérénité remarquable (écoutez Plaintive rumba, instrumental – Lisa Ekdahl était en récréation, sans doute), sans se départir d’une évidente tradition, il offrirait un cadre royal à une chanteuse de jazz. Dommage qu’il s’agisse plus ici de chauffer le biberon que de jouer de la musique.

1) Stranger on earth (R. Ward / S. Feller) – 2) Nature Boy (E. Ahbez) – 3) Now or never (C.R. Lewis / B. Holiday) – 4) Laziest girl in town (C. Porter) -5) It had to be you (G. Kahn / I. Jones) – 6) Down with love (H. Arlen / E.Y Harburg) – 7) What is this thing called love (C. Porter) – 8) Tea for two (V. Youmans / I. Caesar) – 9) The lonely one (L. Hambro / R. Heller) – 10) I get a kick out of you (C. Porter) -11) Just for a thrill (L.H. Armostrong / D. Raye) – 12) Night & day (C. Porter) – 13) Plaintive rumba (P. Nordhal)

Lisa Ekdahl (voc), Ronnie Gardiner (dms), Peter Nordhal (p), Patrick Boman (b).
Dates et lieux d’enregistrement non précisés