PARTAGER
4
sur 5

Présenté sous forme de fiches, « le voyage musical » est une série (75 titres) ultra pédagogique de la firme Erato. Une note biographique du compositeur, une autre pour les œuvres présentées, sur les formes musicales, une généalogie générale, des couleurs pour chaque époque, bref ce n’est plus un voyage, c’est une visite guidée pour classe de cinquième (pardon, une anti-sèche pour leur prof de solfège). Et pourquoi pas ? On se demande cependant ce qu’un type comme Ernest Chausson vient faire sur cette autoroute de la rentrée des classes. Son nom, pas vendeur, est perdu entre ceux de Bach et de Mozart, de Chopin et de Verdi. Ce CD fait donc figure de petit poucet. Erato n’avait jamais pris autant de risques ! Surtout que ne figure pas la plus célèbre de toutes ses œuvres, le Poème pour violon et orchestre.

Résumons la bio du Monsieur : La musique en grand bourgeois, car elle n’est pour lui qu’une occupation. Son vrai métier, propriétaire (vivre de ses rentes, voilà la bonne idée…). Études musicales un peu tardives, César Franck pour prof, Debussy pour ami, Vincent d’Indy pour compagnon de voyage, Wagner pour modèle. Il fera d’ailleurs partie des heureux auditeurs de la création de Parsifal à Bayreuth en 1882. Ah ! on oubliait, la plus célèbre des anecdotes, sa mort : un accident de bicyclette (écrasé contre un mur). A t-on idée de faire du vélo à 44 ans ? Ne reste donc que son œuvre, pas du tout anecdotique, elle.

Jessye Norman ne nous trompe pas sur la marchandise. Elle rend hommage à la finesse d’expression flamboyante de cette musique. Accompagnée par Michel Dalberto, admirable dans ce répertoire (son interprétation du Concert, autre bijou de Chausson, est historique), elle fait glisser ces mélodies avec toute la justesse d’intonation qu’elles requièrent.
On regrettera simplement la réverbération de l’enregistrement qui ne permet pas toujours de comprendre son français (il est pourtant excellent). Pas très grave vu la maigre qualité des poèmes Maurice Bouchor et de Charles Cros. Ne pensons qu’à la musique, elle, énorme.