PARTAGER
2
sur 5

Du temps a passé depuis les tomates de Châteauvallon. Le public manquait alors du peu de distance qui lui eût permis de goûter cette science vraie de la parodie que Carla Bley maniait alors comme personne. Celle-ci savait hausser les effets de son second degré au niveau émotionnel que le premier seul garantit aux naïfs. La parodie se donne alors comme un outil à forte valeur ajoutée. Elle donna tout au long des années 70 et au début de la décennie suivante une série de chefs-d’œuvre juteux mais acidulés, devenus de parfaits classiques. Depuis quinze bonnes années, sans y prendre garde, les idées taries, le son lissé, cet orchestre a adopté un profil FMisé. Les solistes fidèles, tout en conservant leurs qualités premières, se sont vu confier la défense de partitions molles jusqu’à la veulerie. Certes un Gary Valente, un Steve Swallow raviront toujours les cœurs endurcis, la poigne ou la caresse leur sont une seconde nature qui ne saurait plus leur faire défaut, mais pour ces pointes sauvages ou ces ondulations attendries, combien de banalités nous sont contées par des Sheppard, Puschnig ou Soloff se comportant comme des solistes de luxe qui semblent se satisfaire de pointer le nez pour récolter les applaudissements. La prise de son favorise une basse proéminente, relègue l’orgue en fond de cour dans une fonction de rideau cache-misère rehaussé de rares ponctuations du piano, et abandonne les avant-postes aux souffleurs juchés sur le piédestal que leur ménage un ingénieur du son aux ordres de standards hygiéniques que l’on dirait dictés par Seattle. L’espace ainsi creusé au nom d’une mythologie du son pour le son accroît le désert autour de choruses bien dégagés sur les oreilles. Libre sous le vent libertaire, Carla Bley épouse son temps au point d’être à cette heure une rebelle bien d’aujourd’hui -type Figaro Madame. Pour des raisons inverses à celles qui lui valurent les premières, deux tomates quand même : une pour le savoir-faire, une pour le savoir-vivre.

Lew Soloff (tp), Wolfgang Puschnig (as), Andy Sheppard (ts), Gary Valente (tb), Carla Bley (p, comp., arr.), Larry Goldings (o), Steve Swallow (elb), Victor Lewis (dm). Juillet 1999.