Gigi75 : Vous êtes l’un des seuls journaux en France à ne pas proposer cette semaine une interview exclusive de Michel Houellebecq. Pourquoi ?

Chro : Nous n’en avons pas demandé.

Hubert Popp : Vous avez lu le livre ?

Chro : Pas encore.

Hubert Popp : Est-ce un obstacle rédhibitoire pour écrire un article dessus ?

Chro : Probablement pas.

Hubert Popp : Pouvons-nous dès lors en attendre un ?

Chro : Nous y réfléchissons.

Jean-Mi 53 : Que vous inspire le battage autour de Soumission ?

Chro : Quand il sera terminé, on parlera des 588 autres romans de la rentrée de janvier.

Vidalie : Avez-vous lu ou regardé certaines interviews de Houellebecq cette semaine ?

Chro : Oui. Celles de l’Obs, du Fig Mag, de Pujadas sur France 2, la « Matinale » d’Inter, le Monde, le Dauphiné Libéré, la Libre Belgique, « Thé ou café », le Journal de la faculté de médecine de Caen, les Echos du bouliste, etc. Nous avons aussi trouvé très intéressant son passage dans « Petits plats en équilibre » sur TF1.

Arthur Ashe : Professionnellement, ne pas consacrer cette semaine d’article à Michel Houellebecq, ça la fout mal, non ?

Chro : C’est vrai qu’on rase un peu les murs. Pas plus tard qu’hier, un confrère nous a snobé, ayant appris que nous n’avions rien prévu.

Bob Marcel 44 : Envisagez-vous de rendre votre carte de presse ?

Chro : Par chance, nous n’en avons pas.

Bob Marcel 44 : Quitter le pays, alors ?

Chro : Une partie de l’équipe y songe.

Zygmunt from Poland : Le regretté Benoît Duquesne a vu décoller sa carrière après sa tentative d’interview de Jacques Chirac à moto, en 1995. Pourquoi ne pas suivre Michel Houellebecq de la même manière, dans la rue ?

Chro : Nous y avons pensé. Malheureusement, une telle opération exige des moyens logistiques trop importants.

Wintersleep : Connaissez-vous des gens que Michel Houellebecq n’intéresse pas ?

Chro : Ces jours-ci, non. Nous sommes pourtant persuadés qu’il en existe. Ils se cachent.

Wintersleep : Trouvez-vous que la presse en fait trop à propos de Michel Houellebecq ?

Chro : Pensez-vous !

Gary Shteyngart : Pour l’heure, que retenez-vous des principales déclarations de Michel Houellebecq au sujet de ce nouveau livre ?

Chro : Tous ses propos sont d’une grande profondeur, et donnent à méditer. Ceci, dans Le Figaro, par exemple : « Le mouvement de la Manif pour tous était très impressionnant, et authentiquement générationnel ». Ou cela, sur Bibliobs : « Il me paraît difficile de nier, aujourd’hui, un puissant retour du religieux ». Certains haussements de sourcils et certaines moues, aussi, sont passionnants à étudier. Sa façon de demander du sel à table en dit long sur le monde où nous vivons. Il y aurait une thèse à écrire.

Le Président Wilson : J’ai prévu de me désabonner si vous ne parlez pas de Michel Houellebecq cette semaine.

Chro : Ne préféreriez-vous pas vous abonner aux journaux qui n’en parlent pas ?

Bizarre People : J’ai une théorie : Houellebecq n’existe pas. C’est trop énorme. Il s’agit d’une construction, avec un acteur ; un complot fomenté par la sphère littéraire-médiatique, une expérience qui dure depuis vingt ans.

Chro : Est-il possible que vous ayez raison ? Nous allons enquêter.

Sun 23 : Moi aussi, j’ai une théorie : Soumission n’est pas un livre sur l’Islam mais un livre-performance-concept sur la sphère médiatique. Il parle de la soumission – précisément – des journalistes à l’impératif du buzz, du suivisme, du grégarisme effrayant de cette profession, et des faiseurs d’opinion. Qu’en pensez-vous ?

Chro : Par confraternité, nous ne commenterons pas cette intéressante hypothèse.

Kaputt 83 : Pujadas interviewant Houellebecq au JT de 20h ! C’est peut-être la première fois qu’un auteur est interviewé par un personnage de son livre. N’importe quoi, non ?

Chro : Seriez-vous intéressé par une interview de David Pujadas ?

 

Soumission, de Michel Houellebecq (Flammarion)

 

Article précédentNed Beauman – L’accident de téléportation
Prochain articleJoaquín Pérez Azaústre – Un nageur dans la ville