PARTAGER
4
sur 5

Tout va pour le mieux dans le monde merveilleux des buddies. Du coup, on fait la fête. Sous le chapiteau le DJ chauffe la salle, tandis que sur la piste nos amis se trémoussent joyeusement. C’est alors qu’une secousse fait sauter les platines… Dans le ciel, un gigantesque cube de pierre vient se placer au-dessus de la foule de buddies hébétés par le spectacle. Paniqué, l’un de ces badauds tape la frappe au bazooka sans se poser aucune question ! Rien ne va plus dans le monde merveilleux des buddies : la guerre est ouverte.

A l’exception de quelques titres, tels que Crash Team Racing, Worms, ou Micro Machine, on peut dire que les jeux prenants à deux comme à quatre ne sont pas légion sur la PlayStation. Excellent surprise donc que ce Team Buddies et son principe simple mais novateur. L’action, vue du dessus, se déroule dans des aires de combat en 3D. Vous démarrez en général la partie avec un seul personnage qui doit fabriquer son équipement ainsi que ses partenaires. Pour ce faire, il s’agit d’utiliser les caisses qui tombent non loin de la base. Si vous les cassez tout de suite, elles vous donnent de la vie ou des munitions. Le plus intéressant consiste toutefois à aller les poser sur votre aire de construction. Si vous empilez les caisses dans un ordre précis, vous pouvez, en les cassant, obtenir une arme, un ami, ou même un tank biplace. De quoi fabriquer de toutes pièces une équipe de buddies au grand complet (quatre coéquipiers maximum).
Une fois que tout le monde est armé, on passe à l’action. Objectif : détruire les équipes adverses, en priant d’être assez équipé et de pouvoir profiter de l’effet de surprise. Plusieurs stratégies alors envisageables. Par exemple, éliminer les buddies de l’adversaire un par un ou bien, plus efficace, détruire sa base pour rendre inutilisable son aire de construction. Chacun sa manière de faire la guerre. Mais il y a bien sûr quelques subtilités. Comme le fait de pouvoir prendre le contrôle de n’importe quel buddie de son équipe et donner des ordres aux buddies contrôlés par la machine. Défense, attaque, construction, ces ordres décuplent les possibilités et sont souvent décisifs lors d’une partie serrée. L’écran se divise en deux ou en quatre -un peu confus si l’on ne profite pas de l’écran adéquat. En mode solo, les missions se divisent en plusieurs étapes, en plusieurs mondes, avec chacune ses particularités. Avancer dans ces défis vous permet de gagner de nouveaux équipements ou de découvrir des aires de jeu inédites que vous pouvez bien sûr utiliser en mode multijoueur.

Au final, Team Buddies mélange habilement stratégie et action non stop. Certes, c’est un peu difficile à prendre en main dans un premier temps, mais il suffit de persévérer pour se rendre compte de l’efficacité du système. Malgré son aspect enfantin et archi-coloré, Team Buddies est l’un de ces féroces jeux de guerre où la pitié n’a pas franchement sa place. A vos armes…