PARTAGER
2
sur 5

Non contents de leur succès dans la catégorie « jeux traditionnels », les Playmobil comptent cette fois envahir l’univers du jeu vidéo. Hype : the time quest s’apparente en fait à un jeu d’action/aventure classique destiné tant aux adolescents qu’aux adultes nostalgiques. Le scénario n’a rien de surprenant : armé de votre courage et de votre bravoure, vous devez défier le Chevalier Noir afin de sauver le roi Taskan IV et épousailler la princesse de vos rêves.
Seulement voilà, un mauvais sort vous a plongés quelques années en arrière… Dommage que les concepteurs n’aient pas poussé plus loin la logique : on imagine sans mal notre preux Playmobil traversant les époques et découvrant de multiples univers Playmobil reflétant fidèlement l’esprit du jeu originel. A défaut d’un tel voyage à travers le temps, Hype vous propose de pérégriner au beau milieu d’un environnement héroïco-médiéval. Vos moyens de défense se limitent à une épée et un arc. Si l’apprentissage des armes se révèle quasi immédiat, en revanche, ne vous attendez pas à vous engager dans des combats où seules la finauderie et l’habileté vous sauveront. Frappez donc de toutes parts, ça suffira pour pourfendre vos adversaires… Mais vous pouvez également acquérir au cours de l’histoire des pouvoirs magiques. Bien plus efficaces dans les situations extrêmes. Question graphisme, rien de bien transcendant : si le domaine est vaste, il n’en reste pas moins peu éblouissant.

L’unique bonne idée réside dans le fait que des décors d’extérieurs alternent avec des décors d’intérieurs. Mais quoi qu’il arrive, on doit immanquablement suivre un scénario on ne peut plus linéaire. Globalement, Hype n’offre que très peu d’originalité et ne marquera sans nul doute ni l’histoire du jeu vidéo, ni celle des hommes aux cheveux en dents de scie…