PARTAGER
4
sur 5

Comme d’habitude avec ce genre de soft, une introduction musclée nous montre quelques-uns de ces fous du guidon dans l’exercice de leur art. Point de synthèse ici, puisque ce sont des extraits vidéo. Et lorsqu’on parle de fous, croyez-nous, on pèse nos mots. Petit rappel sur le BMX, peu exploité jusqu’à maintenant dans l’univers vidéoludique. Un vélo d’assez petite taille, très léger, avec des cale-pieds sur les deux roues. La fourche et le pédalier sont libres de tourner dans les deux sens. Ces particularités rendent possible l’exécution d’une tonne de figures, autant si ce n’est plus qu’avec la traditionnelle planche à roulettes. D’où le bien fondé d’un tel jeu.

La liste des figures, accessible à tout moment, est tout simplement vertigineuse (les combinaisons de touches sont heureusement clairement indiquées). A chaque fois que vous réalisez une figure inédite, un marqueur apparaît dans la liste. De plus, certaines de vos actions sont mesurées, permettant ainsi d’établir en permanence de nouveaux records. La plus grosse figure, le grind le plus long, le saut le plus haut, etc. Ces petits plus permettent d’exploiter toutes les possibilités du jeu. Et c’est essentiel pour avancer, puisque chaque zone est divisée en trois challenges : amateur, pro et hardcore. Dans chaque challenge, quatre épreuves imposées : sauter au-dessus d’un train, faire un certain nombre de points, exécuter telle ou telle figure à tel ou tel endroit, les défis sont variés et intéressants. Vous êtes limité à des runs de deux minutes, mais libre de tous mouvements. Les épreuves peuvent se faire dans n’importe quel ordre, et même être enchaînées dans le même run. La difficulté progressive oblige de toute manière le joueur à se dépasser constamment. Chaque victoire est bien sûr récompensée par un bonus : un nouveau vélo, un nouveau sponsor, ou tout simplement l’accès à une nouvelle zone. Certaines sont immenses, et les dernières épreuves très ardues. Pas simple que d’achever le jeu donc. D’autant plus qu’on peut ici s’attaquer aux parcours des neuf personnages. Joey Garcia, Chad Kagy, Mike Laird et Dave Mirra, tous ces champions ont des aptitudes et caractéristiques différentes, qu’il faudra évidemment exploiter.

Dave Mirra freestyle BMX arrive à point nommé pour ceux qui commençaient à se lasser des jeux de skate. Complet et efficace, il offre d’étonnantes possibilités qui raviront les amateurs du genre. Sa prise en main évidente fera le bonheur des débutants comme celui des vétérans. A noter qu’il ne risque pas de faire de l’ombre à l’excellent Tony Hawk 2, car les deux jeux sont tout à fait complémentaires.